Amiante : Martine Aubry convoquée chez le juge

La maire PS de Lille, Martine Aubry, arrive à l\'Elysée, le 30 octobre 2012, à Paris.
La maire PS de Lille, Martine Aubry, arrive à l'Elysée, le 30 octobre 2012, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

A l'issue de son rendez-vous mardi chez la juge d'instruction, la maire de Lille pourrait être mise en examen pour homicides involontaires dans une des enquêtes sur l'amiante.

JUSTICE – Martine Aubry était convoquée le 6 novembre à Paris chez la juge d'instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy, comme le révèle vendredi 2 novembre Le Parisien. La juge a mis en examen la maire PS de Lille pour homicides involontaires dans une des enquêtes sur l'amiante. Elle n'a pas précisé le motif de cette mise en examen, dont ses avocats vont réclamer l'annulation.

Que lui est-il reproché ?

La magistrate s'intéresse notamment à la réponse des pouvoirs publics face aux risques liés à l'amiante dans les années 1970-1980. L'ancienne première secrétaire du Parti socialiste sera entendue pour son action à la tête de la Direction des relations du travail (DRT) du ministère du Travail entre 1984 et 1987.

Utilisé massivement, en particulier dans le secteur de la construction, l'amiante est jugé responsable de 10% à 20% des cancers du poumon et pourrait provoquer 100 000 décès d'ici à 2025, selon les autorités sanitaires.

Comment se défend-elle ?

Martine Aubry a d'ores et déjà riposté mercredi en annonçant qu'elle demanderait le cas échéant l'annulation de sa mise en examen. Elle estime avoir œuvré tout au long de sa carrière à la protection des salariés, comme elle l'affirme dans un communiqué signé de son avocat et de ceux de deux autres hauts fonctionnaires mis en cause dans cette affaire.

Leurs avocats Yves Baudelot, Christian Charrière-Bournazel et Marie-Laure Barré se disent dans ce communiqué "stupéfaits de voir que ceux qui ont consacré la plus grande partie de leur vie à protéger les droits de nos concitoyens soient mis en examen ou susceptibles de l'être, et non entendus comme témoins".

Vous êtes à nouveau en ligne