Mediator : le procès long de six mois a commencé

FRANCEINFO

Le procès du Mediator, un antidiabétique provoquant de graves troubles cardiaques commercialisé par Servier pendant trois décennies, a débuté lundi 23 septembre à Paris.

C'est l'aboutissement d'un long combat : dix années de procédure pour un procès hors norme débuté à Paris lundi 23 septembre. 376 avocats représentent quelque 2 700 victimes du Mediator, ce médicament antidiabétique prescrit comme coupe-faim et commercialisé pendant 33 ans par les laboratoires Servier. "J'appelle ça des assassins, parce qu'aujourd'hui il y a eu pas mal de décès et il y en aura d'autres, ou des invalides comme ma mère", estime une femme, partie civile.

"Insupportable"

La ligne de défense des laboratoires Servier est qu'ils n'ont pas été alertés sur la dangerosité du Mediator avant 2009 et jamais ils n'ont eu l'intention d'empoisonner qui que ce soit. "Imaginez que des médecins puissent exposer des patients à un risque dont ils connaissaient la nature et l'existence est évidemment quelque chose de faux et d'insupportable pour eux", explique Me De Castro, avocat de l'entreprise. Ce procès doit durer six mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne