Jacques Servier, président-fondateur des laboratoires Servier, est mort

(Maxppp)

Dans un communiqué, les laboratoires Servier ont annoncé mercredi soir la mort de leur président-fondateur Jacques Servier, 92 ans. Les causes de son décès n'ont pas été précisées. L'homme était dans le collimateur de la justice pour son rôle dans l'affaire du Médiator.

"Les Laboratoires Servier et tous leurs collaborateurs ont appris avec une immense tristesse le décès de leur président-fondateur, le docteur Jacques Servier, décédé à son domicile le 16 avril 2014 dans sa quatre-vingt-treizième année " : en quelques paragraphes, les Laboratoires Servier ont annoncé mercredi soir la disparition de leur président fondateur, Jacques Servier.

La cause du décès de Jacques Servier n'a pas été précisée.. Selon une source proche du groupe, elle
est lié à son âge et non à "une maladie particulière ".

Premières expériences en 1955

Ce fils d'industriel se présentait dans son livre Le Médicament et la Vie comme un "produit de l'enseignement laïc" ayant succombé à "la magie du
médicament
". Il avait racheté en 1954 pour "trois fois rien " un petit
laboratoire à Orléans, qui fabriquait un sirop contre la toux.

En 1955, il
lançait ses deux premières molécules et n'avait dès lors eu de cesse de faire
grossir son entreprise.
Avec un chiffre d'affaires de 4,2 milliards d'euros en 2013, le groupe
Servier est actuellement le deuxième laboratoire pharmaceutique français en
termes de ventes, derrière le mastodonte Sanofi.

Une succession en question

Jacques Servier n'avait pas officiellement de dauphin, d'autant que son ancien
bras droit JeanèPhilippe Seta avait été évincé de la direction début octobre pour divergences de vues sur la stratégie.

En février, le directeur financier Olivier Laureau s'est vu confier une
mission de "coordination " du comité de direction, avec la responsabilité d'en
assurer la présidence en cas d'absence de M. Servier.
"Pour l'instant, aucun successeur n'a été désigné ", s'est contenté de
déclarer une source proche du groupe, sans plus de détails.

L'homme du Médiator

A 92 ans, Jacques Servier était dans le viseur de la justice française pour avoir mis en circulation le Médiator, un anti-diabétique commerciliasé de 1976 à 2009 et soupçonné d'avoir causé la mort de centaines, voire de milliers de personnes.

Retiré du marché en 2010 après plus de 20 ans de
commercialisation, le Mediator provoquait des valvulopathies et
de l'hypertension artérielle pulmonaire, selon plusieurs études.

Vous êtes à nouveau en ligne