San Francisco : des rescapés français témoignent

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Parmi les 307 personnes à bord, il y avait un Français, Benjamin Lévy, entrepreneur d'une trentaine d'années qui revenait de Seoul, pour rejoindre son domicile à San Francisco. Il se considère clairement comme un miraculé. Oui je suis certainement un miraculé; On n'y croit pas, tout nous passe en tête. On pense vite aux gens qu'on aime. Je vole fréquemment, on était sur le point d'atterrir. Il n'y a eu aucun avertissement du commandant. Je me suis rendu compte très tôt. Le pilote a accéléré près de l'eau. Une seconde après on a touché violemment le sol. L'avion s'est écrasé sur le sol, entre deux tarmacs. Tout eetait ouvert, les gens criaient. J'ai ouvert la porte, il n'y avait plus de tobboggon. On a commencé à dire aux gens de ne pas crier. On a laissé les affaires derrière nous.

Parmi les 307 personnes à bord, il y avait un Français, Benjamin Lévy, entrepreneur d'une trentaine d'années qui revenait de Seoul, pour rejoindre son domicile à San Francisco. Il se considère clairement comme un miraculé.

Oui je suis certainement un miraculé; On n'y croit pas, tout nous passe en tête. On pense vite aux gens qu'on aime. Je vole fréquemment, on était sur le point d'atterrir. Il n'y a eu aucun avertissement du commandant. Je me suis rendu compte très tôt. Le pilote a accéléré près de l'eau. Une seconde après on a touché violemment le sol. L'avion s'est écrasé sur le sol, entre deux tarmacs. Tout eetait ouvert, les gens criaient. J'ai ouvert la porte, il n'y avait plus de tobboggon. On a commencé à dire aux gens de ne pas crier. On a laissé les affaires derrière nous.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne