Des familles Roms campent à la Bourse du travail de Lille (Nord), après avoir été expulsés d\'un campement voisin, le 28 octobre 2013.
Des familles Roms campent à la Bourse du travail de Lille (Nord), après avoir été expulsés d'un campement voisin, le 28 octobre 2013. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Des familles Roms assignent le préfet du Nord pour être relogées

Le tribunal administratif de Lille, saisi en référé, rendra sa décision le 26 ou le 27 décembre.

Elles devront attendre après les fêtes de Noël. Des familles roms ont saisi en référé le tribunal administratif de Lille pour contraindre le préfet du Nord à leur proposer une solution d'hébergement. Elles seront fixées jeudi 26 ou vendredi 27 décembre.

Ces dernières, hébergées à la Bourse du travail de Lille depuis leur expulsion d'un campement fin octobre, ont saisi le tribunal administratif pour "atteinte gravissime et manifeste à une liberté fondamentale commise par le préfet du Nord", celle du droit à l'hébergement d'urgence.

La préfecture du Nord avait mobilisé des places d'hébergement pour une partie de la centaine de Roms de la Bourse du travail sous réserve de l'évacuation des lieux par tous le 18 décembre au plus tard. Mais elle avait ensuite annoncé, vendredi, qu'elle retirait son offre, après le refus des familles.

Le préfet condamné à Lyon pour une situation semblable

"La décision sera rendue jeudi 26 décembre ou vendredi 27, parce que le 24 décembre après-midi et le 25 décembre, le tribunal administratif est fermé", selon Me Eve Thieffry, qui a plaidé lundi et mardi les dossiers de 22 familles.

Début avril, le tribunal administratif de Lyon avait condamné le préfet du Rhône à reloger, dans un délai de quatre jours, dix familles qu'il avait fait expulser le 28 mars d'un campement à Villeurbanne, rappelle France 3 Rhône-Alpes