Retraite dorée : exil à Malte

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Toujours à propos d'économie. Mais s'agit il seulement d'économie ? Le phénomène des séniors qui s'éxilent au soleil pour passer leur retraite n'est pas nouveau, leur nombre a doublé ces dix dernières années. Désormais, ils posent leurs valises au sein même de l'Europe. La mer, le soleil en novembre à 2H de vol de la France. A Malte, il ne fait jamais moins de 20 degrés. Philippe a eu le coup de foudre pour cette île il y a deux ans. En vacances avec se femme, il s'est promis d'y passer sa retraite. C'est chose faite. J'ai toujours voulu faire du bateau, j'en fais. C'est le bonheur. Le fait d'avoir travaillé et cotisé longtemps, je peux profiter de ma retraite et de ces endroits paradisiaques. A Malte, petit pays européen, la vie est abordable pour un Français. Philippe touche 3.000 euros de pension par moins, presque 4 fois le salaire moyen maltais. Il loue cette maison. Salon, cuisine, salle à manger. Cuisine toute équipée. 260 m2, 6 pièces, escalier en marbre. De grandes chambres, lumineuses, avec climatisation, télévision. Loyer : 1.400 euros par mois. Avec une superbe vue. Bientôt il achètera sa maison. A Malte, ni taxe d'habitation ni taxe foncière. Un pavé de saumon sauvage pour deux et deux tranches de saumon fumé: à peine 10 euros. En France, c'est 1. 15 euros. C'est toujours 30 à 35% moins cher. C'est ainsi pour tous les produits alimentaires. Ça fait 20. 250 euros par mois d'économies sur l'alimentaire. Le coût de la vie, l'immobilier, tout est moins cher. Philippe va-t-il choisir de payer ses impôts à Malte ? Non, il le fera en France, car il économisera 1.000 euros par an. Le système maltais n'est intéressant qu'à partir de 6.000 euros par mois. Arrivé il y a un mois, Philippe a déjà des amis, notamment maltais avec qui il tente de parler anglais. Je dois regarder et écouter. En combinant les deux, je le comprends. Comme Philippe, environ 600 Français vivent ici à l'année. Parmi eux, a peine une cinquantaine de retraités, qui profitent comme un secret bien gardé de la douceur du climat.

Toujours à propos d'économie. Mais s'agit il seulement d'économie ? Le phénomène des séniors qui s'éxilent au soleil pour passer leur retraite n'est pas nouveau, leur nombre a doublé ces dix dernières années. Désormais, ils posent leurs valises au sein même de l'Europe.

La mer, le soleil en novembre à 2H de vol de la France. A Malte, il ne fait jamais moins de 20 degrés. Philippe a eu le coup de foudre pour cette île il y a deux ans. En vacances avec se femme, il s'est promis d'y passer sa retraite. C'est chose faite.

J'ai toujours voulu faire du bateau, j'en fais. C'est le bonheur. Le fait d'avoir travaillé et cotisé longtemps, je peux profiter de ma retraite et de ces endroits paradisiaques.

A Malte, petit pays européen, la vie est abordable pour un Français. Philippe touche 3.000 euros de pension par moins, presque 4 fois le salaire moyen maltais. Il loue cette maison.

Salon, cuisine, salle à manger. Cuisine toute équipée.

260 m2, 6 pièces, escalier en marbre.

De grandes chambres, lumineuses, avec climatisation, télévision.

Loyer : 1.400 euros par mois.

Avec une superbe vue.

Bientôt il achètera sa maison. A Malte, ni taxe d'habitation ni taxe foncière. Un pavé de saumon sauvage pour deux et deux tranches de saumon fumé: à peine 10 euros.

En France, c'est 1.

15 euros. C'est toujours 30 à 35% moins cher.

C'est ainsi pour tous les produits alimentaires.

Ça fait 20.

250 euros par mois d'économies sur l'alimentaire.

Le coût de la vie, l'immobilier, tout est moins cher. Philippe va-t-il choisir de payer ses impôts à Malte ? Non, il le fera en France, car il économisera 1.000 euros par an. Le système maltais n'est intéressant qu'à partir de 6.000 euros par mois. Arrivé il y a un mois, Philippe a déjà des amis, notamment maltais avec qui il tente de parler anglais.

Je dois regarder et écouter. En combinant les deux, je le comprends.

Comme Philippe, environ 600 Français vivent ici à l'année. Parmi eux, a peine une cinquantaine de retraités, qui profitent comme un secret bien gardé de la douceur du climat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne