Présidentielle américaine : avec le vote anticipé en personne, des électeurs peuvent déposer leur bulletin dans l'urne en avance

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Sept États vont se lancer dans le vote anticipé en personne samedi, notamment les territoires clés du Michigan et du Minnesota.

La campagne se poursuit, à bientôt six semaines de l’élection présidentielle le 3 novembre. C’est la dernière ligne droite de cette campagne qui accélère. D’autant plus qu’une partie de l’Amérique a déjà commencé à voter .Il y a le vote par courrier qui a débuté dans certains États et désormais le vote anticipé en personne. Sept États vont se lancer samedi 19 septembre, notamment les territoires clés du Michigan et du Minnesota. D’autres suivront ces prochaines semaines, c’est à chaque État de fixer la date.

Le vote anticipé est tout simplement un vote en amont du scrutin mais au bureau vote. Un électeur peut s’y rendre et déposer un bulletin dans l’urne, comme si c’était le jour J. La plupart des États américains permettent ce "early voting" sans que le votant n’ait besoin de se justifier.

Le système n’est pas nouveau mais il sera important avec la pandémie de coronavirus. Une partie des Américains ne souhaite pas voter par courrier mais ne veut pas pour autant aller faire la queue le 3 novembre vu le contexte sanitaire.
Certains États ont changé les règles comme le Texas qui a étendu cette période de vote anticipé en personne.

Le vote par courrier devrait exploser

Les projections sont assez vertigineuses. Près des trois quarts des électeurs en 2020 pourront voter par courrier, du jamais vu. Ils pourraient être 80 millions à faire ce choix, plus du double de 2016. À ce petit jeu, les démocrates sont en tête. Par exemple en Caroline du Nord ou en Pennsylvanie, deux États-clés, ils seraient trois fois plus nombreux que les électeurs républicains à prévoir un vote par courrier. Même si attention, cela ne présage en aucun cas du résultat de l’élection.

Il faut dire que les démocrates poussent leurs électeurs à voter en avance, jusqu’à Barack Obama, qui a répété ce message à plusieurs reprises : " Votez le plus tôt possible. Il y a beaucoup de gens qui essayent de vous embrouiller, de vous tromper à propos de cette élection de vous rendre cyniques".

Ils essayent de vous faire croire que votre vote n’a pas d’importance. Ne les laissez pas faire !

Barack Obama

De l’autre côté, Donald Trump multiplie les sorties contre ce vote par courrier synonyme, dit-il sans preuves, de fraudes massives. Le président alimente la psychose d’où les réticences de ses électeurs qui préféreront peut-être le vote anticipé en personne.

Un beau millefeuille électoral qui promet en tout cas un comptage des voix très compliqué. Il faudra peut-être attendre au-delà du 3 novembre pour connaitre le nom du nouveau président américain.

Vous êtes à nouveau en ligne