Parfum d'Acadie en Normandie

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cap sur le Calvados. La ville de Courseulles-sur-Mer s’apprête à vivre au rythme de la 11e édition du festival "La Semaine acadienne", du 9 au 15 août. L’occasion pendant sept jours de voyager à travers la culture des Acadiens, ces descendants directs des colons français partis s’établir en 1604 en Amérique du Nord dans ce qu’on appelle la "Nouvelle-France".

"Ils sont Canadiens et ne renient absolument pas leur appartenance au Canada mais ils sont Acadiens aussi. Ce sont des gens qui se battent chaque jour pour conserver leur langue et leur culture." Cette culture acadienne, Arnaud Blin , grand reporter à France 3 a choisi de la faire rayonner en créant voici 10 ans le festival, La Semaine Acadienne . "Les Acadiens sont des francophones minoritaires des provinces à majorité anglophones. Ils vivent principalement dans quatre provinces du Canada : le Nouveau Brunswick, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Edouard, le Québec mais aussi à terre-neuve et au Labrador."

Ils sont quelque 300.000 à vivre en France, notamment à Châtellerault et à Belle-Ile-en-mer

Ce sont donc des descendants directs des Acadiens qui ont été déportés par les colonies britanniques en 1755 à cause de leur insoumission à la couronne d’Angleterre. C’est ce qu’on appelle "le grand dérangement".

Pour Arnaud Blin, auteur d’un documentaire consacré aux soldats Acadiens (Une si jolie petite plage ), ce festival est aussi l’occasion de rendre hommage à ces hommes qui ont participé activement aux deux guerres mondiales. Certains ont perdu la vie sur les plages du débarquement le 6 juin 1944. "Mêmes les gens en Normandie qui étaient là le jour du débarquement pensaient avoir été libérés par des Québécois parce que pour beaucoup, quand on parle de Canadiens francophones, on pense aux Québécois et pas aux Acadiens."

Vous pourrez ainsi participer à une randonnée pédestre à la découverte de la côte de nacre et de Juno Beach, où les Acadiens ont débarqué. Ce parcours de 10 km s’étend de Courseulles-sur-Mer à Saint-Aubin-sur-Mer . "Quoi qu’on pense du festival, on aura au moins réussi à rendre leur histoire à ces hommes qui a été oubliée." Ils reposent dans le cimetière militaire canadien de Beny-sur-mer.

Autre temps fort du festival, le traditionnel Tintamarre du 15 août, jour de la fête nationale des Acadiens

"Et cela consiste à défiler dans les rues en faisant du bruit pour dire aux Anglophones ‘’on ne se taira pas’’. Et donc à Courseulles-Sur-Mer, nous attendons 3000 personnes et les gens tapent là-dessus à tout va, c’est très surprenant."  Crécelles et tambours sont aussi de la partie…

(© A.Blin)

Et cela va aussi pulser au concert du groupe Bod’haktan, du rock punk celtique acadien ! "Ils sont en kilt, ils ont des cheveux longs, on dirait des vikings qui débarquent, ils jouent de la cornemuse, de la guitare électrique, du violon. C’est un déferlement d’énergie."

Dans un tout autre registre, un grand bal country sera donné, avec au micro, Carolyne Jomphe.

(© A.Blin)

"Ce peuple est si loin par la distance et si proche par la culture, la langue et l’histoire", conclut Arnaud Blin.

EN PRATIQUE

www.semaineacadienne.net

www.facebook.com/SemaineAcadienne

Découvrez le programme complet de La Semaine acadienne sur : www.semaineacadienne.net/index.php/programme2016

Renseignements et réservations

Office du tourisme de Courseulles

• Tél. : 02 31 37 46 80 • E-mail : otsicourseulles@gmail.com

Office du tourisme Terre de Nacre

• Tél. : 02 31 97 30 41 • E-mail : infos@terresdenacre.com

 

Vous êtes à nouveau en ligne