La ville de Sète, tout un poème !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cap sur le département de l'Hérault en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Nous voyageons aujourd’hui à travers la poésie grâce au festival "Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée", qui se tient à Sète jusqu'au 30 juillet. 60.000 visiteurs attendus pour écouter les vers d’une centaine de poètes venus de toute la Méditerranée. L’occasion d’une belle escapade dans la ville de Brassens.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Faire retentir la voix de poètes dans 45 lieux de Sète

Voilà une idée originale qui, forcément, aurait été adoubée par Brassens. Avec plus de 650 rendez-vous proposés !

Imaginez des petites places désertes sans voiture, fauteuils et chaises longues installées pour le public, à l’ombre des platanes, et là juste en face, sur une estrade un poète en train de déclamer. Parmi eux, Philippe Delaveau . "Et donc partout, chaque jour ont lieu des lectures de poésie depuis le matin 8 heures et parfois jusqu’à minuit ! Les gens peuvent venir à tout endroit gratuitement. Le poème circule, remonte avec ces croisements entre des cultures liées à la méditerranée."

(© OT Sète)

Des lectures sont aussi données à bord de bateaux dans le vieux port

Un port ô combien vivant qui célèbre cette année ses 350 ans.

Pendant le festival, les rimes résonnent même dans les cabanons de marins pêcheurs dans le quartier quasi insulaire de la Pointe-Courte immortalisé par la cinéaste Agnès Varda en 1955.

"On se promène en passant devant des petites maisons avec des filets qui sèchent, des gens qui réparent leur matériel. C’est merveilleux. On tombe sur des demeures avec des inscriptions très comiques "danger taureaux" par exemple. Ce village de pêcheurs est extrêmement vivant."

A Sète, on prend aussi des vers de poésie sous un parasol en terrasse. "Et puis on se promène et au détour d’une rue, quand tout à coup on voit quelqu’un en train de lire alors on s’assoit pour écouter, dans le ciel on voit des banderoles avec des vers qui sont suspendus d’une maison à l’autre."

Pour neuf euros, on peut aussi naviguer sur les canaux de Sète, observer les joueurs de boules, marcher sur la plage de la Corniche, où Brassens souhaitait être enterré. L’auteur de l’illustre Supplique repose au cimetière Le Py, près d’un cyprès.

Sète est aussi réputée pour sa table. Parmi les spécialités, "la tielle", petite tourte garnie de poulpe épicé, et bien sûr les moules farcies, une institution comme la seiche en rouille. Les restaurants fourmillent sur le quai de la Marine.

Du 18 au 23 août, la fête de la Saint Louis

Saint Louis est Le Saint-Patron de Sète,  durant ces jours de fête, les quais du Canal Royal attirent aussi les foules lors de spectaculaires joutes nautiques

Ces joutes remontent au temps des croisades quand les chevaliers organisaient des tournois sur l’eau. Aujourd’hui encore, tout de blanc vêtus, coiffés d'un canotier les jouteurs tentent de se faire tomber à l’eau avec une lance de bois au moment où leurs bateaux se croisent. Ambiance bodéga !

"Avec la fanfare qui joue par exemple à minuit 'Les Copains d’abord' c’est très agréable ! Les Sétois savent faire la fête."

(© OT Sète)

**EN PRATIQUE

www.voixvivesmediterranee.com

www.tourisme-sete.com**

Vous êtes à nouveau en ligne