Escapade nature dans la forêt de Chambord

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Nous partons dans le Loir-et-Cher prendre l’air au domaine national de Chambord, à 15 km de Blois. Emblème de la Renaissance française à travers le monde, le château de Chambord a été édifié à partir de 1519 sous le règne de François 1er. La forêt du domaine se découvre en 4x4. C’est la balade à laquelle nous convie aujourd’hui Ingrid Pohu

 "Donc je me présente je m’appelle Harmonie, je vais être votre guide pendant une heure et demie. Nous allons effectuer ensemble un circuit d’une trentaine de km à l’intérieur de la réserve !"

Et il y a de quoi faire ! Imaginez, la superficie du domaine de Chambord équivaut à celle de Paris intramuros. Soit 5440 hectares! Un désir de François 1er.

"Et on pouvait difficilement imaginer autour de son château un petit jardin avec deux trois fleurs, ça aurait cassé un peu le mythe !" François 1er qui ne connaitra ni le château ni le parc terminés de son vivant. Un domaine clôturé par un mur en pierre de 32 km.

Dans la forêt de Chambord on s’invite chez les animaux, pas l’inverse

Ici des mammifères on en compte "entre 800 et 1000 cervidés et entre 800 et 1500 sangliers." On parcourt la forêt à 20 km/h.

"Oh la, la on dirait un gros ours, on les voit de très près ! Il y a une bête noire et une bête rousse. Oh ils sont contents de nous voir."

Au temps de François 1er on chassait les bêtes noires et les bêtes rousses, rien à voir avec les ours, non il s’agit en fait de sangliers et de leurs petits marcassins.

Soudain des mouflons ! "Il y en a un qui nous regarde ! C’est un mouflon mâle, on les reconnaît parce qu’ils ont des cornes." Et pas loin des cerfs ! "Et à gauche regardez, il y a toute la compagnie ! Il est majestueux, du premier coup d’œil on reconnait le cerf."

La fougère des sous-bois, un excellent matelas pour les animaux qui viennent y roupiller et s’y cacher. Le domaine de Chambord compte quatorze étangs créés par des moines pour assainir les sols marécageux. "Et chaque étang possède un système d’évacuation de l’eau, ainsi les moines pouvaient évacuer l’eau pour récolter le poisson, ce qui leur permettait de se nourrir", explique la guide.

Un ragondin se baigne dans l’eau. Il a mauvaise réputation. A tort ! Car on l’assimile à un rat à cause de sa queue conique alors qu’en réalité c’est le cousin du castor , d’ailleurs souligne Harmonie "c’est très propre un ragondin ça ne mange que de l’herbe, c’est plus propre qu’un canard qui va lui carrément manger la vase !" Les petits canards migrateurs aperçus plus tôt étaient très attendrissants on les appelle les Sarcelles, comme la ville.

Autre moment rare, une biche et un faon se lèvent après leur sieste. "La biche est statique, elle était probablement en train de ruminer. Et voyez le faon est en train de se demander s’il ne devrait pas se recoucher. Alors ça, c’est votre petit cadeau de fin de visite. "

Pour Linda, la balade c’était "merveilleux" tandis que pour Sylvain c’était poétique grâce "aux couleurs, à la variété des paysages et aux mouvements des animaux."

Pour Alice, 11 ans, la benjamine du groupe la balade est "émouvante car on voit un autre mode de vie et c’est sympa." Alice aurait bien aimé ramener un sanglier chez elle "bah c’est mignon !" rigole-t-elle. Et parce qu’il est rondouillard elle l’aurait appelé "Chouquette".

Cette balade nature en 4x4 coute 18€.

Tous les renseignements sur le site Chambord.org