City break à Luxembourg-ville #2

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Suite de notre balade à Luxembourg-ville débutée dimanche dernier. Après nous avoir fait découvrir la vieille ville, Ingrid Pohu s’est rendue dans le quartier plus moderne du Kirchberg où se trouvent le musée d'art contemporain (le Mudam), la philharmonie et les institutions européennes…

  Banques, cabinets d’avocats et de consulting, derrière la ville d’affaires, la capitale du Luxembourg dévoile un autre décor.

(© OT Luxembourg-ville)

"Luxembourg-Ville a des allures de ville de Province. C’est tout petit, les gens sont super gentils, toujours prêts à expliquer d’où ils viennent, leurs histoires. On ne les dérange jamais c’est très agréable."

Julie est française. La pétillante brune a quitté Paris il y a un an et demi. Et pour elle ici, c’est un peu la campagne grâce à l’ambiance plus relax. "Les gens marchent tranquillement, sans stress c’est le cadre qui invite à cela." Parcs et jardins couvrent un quart de la ville! "On peut faire des pique-niques, des bancs, des tables, tout est mis à disposition." Comme dans les parcs qui bordent la rivière de la Pétrusse très prisée par les joggers." Beaucoup de frontaliers et de locaux se déplacent en voiture, il y a quand même le culte de la voiture ici."

Le week-end, il n’est pas rare de croiser sur son vélo Jean-Claude Juncker le président de la commission européenne. D’ailleurs les institutions européennes siègent juste à côté du centre sur le plateau du Kirchberg . On s’y rend en bus. Et on traverse une ville très bien entretenue . "Il n’y a pas de papiers par terre, les gens sont très disciplinés. Il y a des règles et on les respecte", confirme Julie.  Et nous voici sur le plateau du Kirchberg, c’est un peu le quartier de la défense à Paris, sauf qu’il n’y a pas un chat… "C’est ici qu’il y a tous les bureaux, là on est sur la place de l’Europe. Vous verrez à l’heure du déjeuner ça se remplit !"

Place de l’Europe , face à nous, l’imposante bâtisse de la Philharmonie avec ses colonnes de façade en acier blanc.

Et juste à côté, le Mudam , le musée d’Art contemporain qui fête ses dix ans cet été.

(© Christian Aschman)

Ce bâtiment moderne aux formes géométriques asymétriques est adossé aux vestiges du Fort Thüngen, comme nous l’explique Nadine Erpelding conférencière au Mudam . "En fait, nous sommes situés entre les murs de protection d’un fort, qui lui aussi a été reconstruit. Ce qui fait que le bâtiment a une forme un peu particulière!" Une fois à l’intérieur, on pénètre dans un puits de lumière.

Et soudain, on se laisse hypnotiser par le clapotis d’une fontaine à l’anglaise d’où coule... de l’encre de Chine! C’est l’œuvre de l’artiste luxembourgeoise Su-Mei Tse, qui mêle ainsi ses racines chinoise et anglaise. "La ville de Luxembourg a vraiment un caractère cosmopolite étonnant ! note Enrico Lungi directeur du Mudam . Dont beaucoup de Français, Belges, Allemands, Italiens et Portugais. Dans mon enfance dans les années 70, il y avait des quartiers italiens surtout parce qu’ils représentaient la communauté la plus importante. Par la suite, ce sont les Portugais qui ont formé la communauté la plus importante."

Et côté gastronomie Enrico Lungi en est certain, "les meilleures pizzas au monde on les mange ici ! Allez donc à la Bella Napoli, rue de Strasbourg près de la gare, vous verrez!"

A déguster avant de reprendre son TGV pour regagner Paris à seulement deux heures quinze de Luxembourg-Ville.

EN PRATIQUE

Mudam, musée d'art contemporain

Visitluxembourg.com

Philharmonie