Amsterdam à vélo

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ingrid Pohu est partie à la rencontre de Caroline Moisson, auteure du guide "Amsterdam, l’essentiel" (Nomades Editions). A ses côtés, elle nous fait découvrir la capitale hollandaise à vélo. Des kilomètres avalés avec le sourire…

"Le soleil est dans nos cœurs ici, avec un peu de vent mais il est là !"

Caroline Moisson vit à Amsterdam depuis un an et demi. Et dans son village comme elle dit, la jolie brune pédale de jour comme de nuit. Alors, pour la suivre, nous louons un vélo en dix minutes chrono en centre-ville chez MacBike, 13 euros la journée. Et hop en selle ! Coup d’œil sur Nieuwe Kirk, l’église gothique sur Damsquare, place principale d’Amsterdam. Pas loin le monumental Palais Royal, la Bourse. "Et on va passer par Harlemer Straat, une rue très animée avec des petits bars, des petits magasins très sympathiques."

Puis cap sur le quartier branché de Westerpark . Ambiance relax, pelouse, plans d’eau et joueur de fluteau. "Et il ne faut surtout pas hésiter à continuer car plus loin il y a WestergasFabrik , l’ancienne usine à gaz d’Amsterdam qui a été complètement réhabilitée avec des bars, des cafés." Il y a même un cinéma ! "C’est une mini ville dans la ville." Et l’été, pour trois ou quatre euros, on peut s’offrir au supermarché un barbecue éphémère qui ne sert qu’une fois. "On fait vraiment tout dans les parcs!"

Et sur les pistes cyclables on fait même la course avec les tramways le long d’avenues fourmillant d’arbres.

Les poumons au vert, on prend un shoot de rose en toisant les flamands du zoo.

Quand midi sonne dans l’ancien quartier ouvrier du Joordan, pause au 'T Smalle, un café brun. Brun parce que ce bistrot de poche est vêtu de bois sombre. Iris, amstellodamoise, travaille ici. "Même s’il fait jour, que le soleil brille quand on rentre ici c’est l’ambiance du soir, on prend une bière, on lit le journal à la lueur d’une bougie c’est vraiment une chouette ambiance", assure-t-elle. Pour déjeuner, les Amstellodamois avalent un snack sur le pouce, croquettes de pommes de terre et boulettes de viandes. "Ils sont super productifs partout, pour manger pour le boulot, partout !", assure Caroline.  

Assise au comptoir, Anna-Lise fait son calcul, oui ça fait bien un demi-siècle qu’elle vit à Amsterdam. "Amsterdam c’est comme un village, l’ambiance est amicale." Avec un bémol, l’exiguïté des habitations. "On vit comme des sardines!" rigole-t-elle. C’est ce que doivent se dire aussi les milliers de vélos garés çà et là dans un joyeux bazar. Dur, dur de retrouver sa monture…"Non faut pas le voir comme ça ! C’est juste une question d’organisation." , tempère Caroline.

Canaux en demi-lune, façades à pignons, maisons flottantes. "C’est inspirant non ?" lance Caroline. Oui, inspirant car ici on entend les conversations des gens, on les voit vivre sur leur bateau. Même à vélo, c’est comme une croisière légère, légère...

Et cette habitante croisée dans le Joordan a définitivement raison : "Amsterdam is fantastic !"