Mômes trotteurs. Louise et Martin fêtent la Saint-Nicolas à Nancy

Cette semaine les "Mômes Trotteurs" nous emmènent à Nancy. La ville fête Saint-Nicolas ce week end et les festivités se poursuivront jusqu'au 6 janvier. 

Les "Mômes Trotteurs" nous emmènent ce week-end à Nancy. La ville se prépare à vivre le grand défilé de la Saint-Nicolas, qui a lieu ce samedi 1er décembre à partir de 18 heures. La patron de la Lorraine, protecteur des enfants, est fêté tous les 6 décembre.

"Grand Saint-Nicolas patron des écoliers, apportez-moi des pommes dans mon petit panier, je serai toujours sage, comme une petite image, j’apprendrai mes leçons pour avoir des bonbons …"

C’est face au sapin géant, qui orne la splendide place Stanislas, où un spectacle vidéo est projeté sur la façade de l’Hôtel de Ville, que Louise et Martin, 9 ans et demi fredonnent cette chanson traditionnelle de la Saint-Nicolas. "Saint-Nicolas a un grand manteau rouge, et il a la croix de Lorraine sur sa mitre. Et il a une grande barbe, c’est vraiment un super personnage. Saint-Nicolas c’est quelqu’un de magique ! Il a fait des miracles et c’est un Saint, c’est Saint-Nicolas quoi !", s’enthousiasment Louise et Martin.

Saint-Nicolas lors d\'un défilé à Nancy
Saint-Nicolas lors d'un défilé à Nancy (Office du tourisme de Nancy)

La légende de Saint-Nicolas

La légende raconte qu’à la nuit tombée trois enfants perdus dans la campagne trouvent refuge chez un boucher qui les tue, les découpe et les met au saloir. Jusqu’au jour où Saint-Nicolas rend visite au boucher… "Et il lui demande tout de suite à manger. C’est alors que Saint-Nicolas ouvre le saloir et les trois enfants en ressortent vivants. Le premier dit ‘’j’ai bien dormi’’ le deuxième aussi et le troisième dit ‘’je me croyais au paradis’’. Et au final, le boucher c’est le père fouettard. On dit que si les enfants sont méchants ils les fouettent et s’ils sont gentils alors Saint-Nicolas leur offre une friandise ou un livre."

Pour la première fois, tous les Nancéiens sont invités à déposer des bougies à leurs fenêtres le 6 décembre

"Ça peut être joli, on va le faire" lancent, tout sourire, les deux écoliers. Ce samedi 1er décembre, la fanfare des enfants du boucher jouera avant le très attendu défilé de la Saint-Nicolas. "Il y aura des carrosses, des chars super beaux." 

"Et le dimanche 2 décembre, on distribue du pain d’épices au pied du sapin", précise Olivier Lagniez. Ce Nancéien fait partie du char des pâtissiers. Dans sa boulangerie rue Stanislas, il montre à Louise et Martin comment il réalise les Saint-Nicolas en pain d’épices.

"Au départ, la pâte, c’est de la farine de seigle mélangée avec du miel." "Et maintenant on met le moule sur la pâte. Saint-Nicolas a pris forme !" "Est-ce que vous faites aussi le père fouettard en pain d’épices ?" interroge Louise. "Non, car les enfants sont tous sages", lui répond le pâtissier. "Oui mais ce n’est pas sûrs que tous les adultes soient sages", lui rétorque la jeune Nancéienne.

Martin et Louise apprennent à fabriquer le pain d\'épice à l\'éfigie de Saint-Nicolas, dans la pâtisserie Lagniez, à Nancy
Martin et Louise apprennent à fabriquer le pain d'épice à l'éfigie de Saint-Nicolas, dans la pâtisserie Lagniez, à Nancy (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

Place de la Carrière, le bien nommé "village de la marmaille" sort le grand jeu

"On est en bas de la Grande Roue, elle est vraiment très haute, de là-haut on voit tout Nancy", commentent Louise et Martin.

La Grande Roue et la place Stanislas
La Grande Roue et la place Stanislas (Ville de Nancy)

"J’adore les marrons chauds, et moi j’aime bien les papillotes !" Et nous les macarons de Nancy ! On en déguste dans le Grand Village de Saint-Nicolas place Charles III avec son carrousel et ses chalets.

"C’est super la Saint-Nicolas. Si vous avez des enfants, n’hésitez pas à y aller parce qu’il y a plein de bonbons et des manèges. Faut y aller pour manger du pain d’épices, pour aller au marché de Noël, à la patinoire et voir le défilé de la Saint-Nicolas", concluent les deux mômes trotteurs.

Vous êtes à nouveau en ligne