Français du monde. Le rêve américain a la vie dure

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Près d'un demi-million de touristes français viennent chaque année passer leurs vacances aux États-Unis, en particulier en Californie avec 330 jours de soleil par an.  

Tous les professionnels vous le diront. Quitte à casser un peu plus leur tirelire, les touristes français recherchent aujourd'hui des voyages qui sortent de l'ordinaire.

De l'exceptionnel et de l'inédit

Philippe Lesel dirige l'agence "Terres indiennes" en Californie. Il fait venir ici, du Grand Canyon aux parcs nationaux en passant par la côte Pacifique, 4 à 5 000 visiteurs chaque année, en majorité francophones. Et il constate que la part des individuels a augmenté en un an de 40% :

"On essaie d'être sur certaines niches comme les voyages à moto, ou en voitures anciennes, beaucoup autour du vin, gastronomiques, ou du sport automobile, comme les 500 miles d'Indianapolis, voire des matchs de basket ou de football américain. On organise aussi des séjours autour de la musique entre Chicago et la Nouvelle-Orléans".

La Quinta Resort & Club à Palm Springs, station thermale et oasis, fréquentée par les stars.
La Quinta Resort & Club à Palm Springs, station thermale et oasis, fréquentée par les stars. (Photo Emmanuel Langlois)

La route 66 a elle aussi toujours la cote

Un voyage en Californie n'est pas donné, 5 à 6 000 euros en moyenne pour une famille de quatre personnes en plus de l'aérien. Alors Philippe Lesel mise sur de nouvelles expériences pour attirer encore plus de clients :

"On peut, par exemple, monter des tentes au milieu de la nature avec de vrais lits et de vraies salles de bain pour que les gens puissent voyager. On veut rester sur des produits qui sortent des sentiers battus." 

Originaire de Maisons-Laffitte, près de Paris, le Français dirige la société avec son épouse, installée ici de longue date et qu'il a rejointe. C'est pour cela qu'il dit qu'il a épousé les États-Unis. Leur société emploie une dizaine de personnes.  

Le décor de la série TV \"Friends\" lors de la visite des studios Warner Bros à Los Angeles
Le décor de la série TV "Friends" lors de la visite des studios Warner Bros à Los Angeles (Photo Emmanuel Langlois)

Moto, golf et rugby  

Le couple vit dans la vallée de San Fernando, dans la petite ville de Woodland Hills, une oasis de verdure un peu à l’écart de l’agitation et des gratte-ciels de Los Angeles :

"C'est à la sortie du canyon Topanga, là où s'étaient installés tous les musiciens et hippies de la région dans les années 70. C'est en dehors de toute la foule, il n'y a pas d'immeuble, que des maisons, et 330 jours de soleil par an ! On habite au milieu des arbres et des bois. C'est un endroit presque paradisiaque."

Fan de moto - il en possède plusieurs - et de golf, sa passion reste le rugby. Il aimerait bien importer plus massivement en Californie cette tradition de l'ovalie : "Il y a des clubs à Santa Monica par exemple, parce qu'il y a beaucoup d'Irlandais ici et de Sud-Africains, c'est de l'amateurisme mais on arrive à en trouver." 

Les vagues du Pacifique à Venice Beach, l\'une des plages de Los Angeles, là où a été tournée la série TV \"Alerte à Malibu\" 
Les vagues du Pacifique à Venice Beach, l'une des plages de Los Angeles, là où a été tournée la série TV "Alerte à Malibu"  (Photo Emmanuel Langlois)

Lui-même a joué à une époque où son club de Maisons-Laffitte était en deuxième division nationale. A 50 ans passés aujourd'hui, le Français a raccroché les crampons mais garde un œil sur le championnat. Plusieurs voyagistes, comme le tour opérateur français Salaün Holidays, proposent des circuits accompagnés aux États-Unis et en Californie. Ils sont rassemblés dans sa brochure Hugh ! dédiée aux voyages en Amérique du Nord (États-Unis et Canada).  

Lui écrire : p.lesel@terresindiennes.com  

Une fresque dans une rue de \"downtown\", la ville basse de Los Angeles où d\'anciens bâtiments industriels sont investis par des artistes
Une fresque dans une rue de "downtown", la ville basse de Los Angeles où d'anciens bâtiments industriels sont investis par des artistes (Photo Emmanuel Langlois)

Aller plus loin

Retrouvez cette chronique sur le site et dans le magazine de la mobilité internationale "Français à l'étranger.fr"

L'agence de Philippe Lesel, Terres Indiennes

Aller en Californie avec Salaün Holidays

Vous êtes à nouveau en ligne