Vous en parlerez aujourd'hui. Ryanair s'écrase face à un passager raciste

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, la compagnie Ryanair cède devant les cris d'un passager raciste.

Il y a un vieux principe de communication voulant que même si il s’agit d’une mauvaise publicité, c’est toujours bon à prendre, c’est de la pub gratuite. Depuis lundi 22 octobre, une vidéo enflamme les réseaux sociaux. Prise vendredi sur un vol Ryanair entre Londres et Barcelone juste avant le décollage, elle a déjà été vue cinq millions de fois sur le compte Facebook de l’auteur. Rien à voir avec Jean-Luc Mélenchon, ni un gag avec un raton laveur. Oui, il y a parfois autre chose sur internet.

Sur la vidéo, ça crie, ça s’invective. On entend une voix grasse, comme sortant d’un pub où son propriétaire a déjà dû passer plusieurs nuits. Il est côté hublot, à sa gauche un siège vide et côté couloir une femme noire âgée.

La tension commence à monter parmi les passagers

L’homme lui hurle dessus : "Si vous ne trouvez pas une autre place, je vous bouge de là." Dans l’avion, la tension commence à monter. Au départ personne ne réagit mais filme, réflexe très contemporain d’autodéfense. On sent que ça peut s’envenimer. Une jeune femme s’interpose, elle est présentée par la presse britannique comme la fille de la femme injuriée. Elle explique que sa mère est handicapée et ne peut bouger. Son voisin ne décolère pas : "Je n’en ai rien à foutre, si je lui dis de partir, elle part" éructe-t-il. Un steward intervient, un peu dépassé. Des passagers commencent à se plaindre. Le personnel de bord ne sait que faire. Débarquer l’homme qui insulte, laisser couler, retarder le vol ? Et puis une insulte raciste plus forte que l’autre fuse et là, plus le choix il faut faire quelque chose. Alors on change de place... celle qui s’est faite insulter et on laisse l’homme insultant profiter tranquillement de la vue depuis son hublot. Quand on a le chic dans la peau, ça se voit tout de suite. Une femme handicapée se fait insulter pour sa couleur de peau et c’est elle qui doit s’en accommoder. En fait, c’est limite si le steward n’a pas invectivé l’homme en lui disant : "Quel coquinou celui-là, des insultes racistes, ce n’est pas mimi !". Ryanair se bat pour le vivre-ensemble, se faire insulter c’est être considéré par l’autre donc autant bien le prendre, il y a tellement de gens seuls.

Cette affaire a  suscité de très nombreuses réactions d’internautes choqués par les images et le peu de réactivité de l’équipage de bord, certains appellent au boycott de la compagnie irlandaise. Ryanair affirme avoir confié l’affaire à la police anglaise. Une compagnie aérienne jamais décevante. Il y a quelques années, elle voulait faire voyager debout, bientôt elle nous demandera de payer pour piloter. Et pas moyen de se plaindre : "C’est pas très mimi comme attitude..."

Vous êtes à nouveau en ligne