Vous en parlerez aujourd'hui. Les Spice Girls repartent en tournée (mais sans Victoria Beckham)

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager, à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, les Spice Girls se reforment le temps d'une tournée.

Elles reviennent, la quarantaine passée, toujours pétillantes, et vous allez adorer avoir leur musique dans la tête toute la journée. Non, ce ne sont pas Anne Hidalgo et Martine Aubry qui se sont pourtant rencontrées lundi 5 novembre à Lille, mais bien le retour des Spice Girls ! C'est confirmé : Mel C (Sporty), Mel B (Scary), Emma (Baby) et Geri (Ginger) se retrouvent pour une tournée britannique de six dates en juin 2019 mais sans Posh, alias Victoria Beckham. La créatrice de mode a décidé de passer son tour malgré sa présence lors de la reformation du groupe pour la cérémonie d’ouverture des JO de Londres en 2012.

100 millions d'albums vendus

Les Spice Girls, c'est ce groupe iconique qui explose en 1996 grâce au single Wannabe vendu à plus de 7 millions d’exemplaire dans le monde. Un an plus tard, aux Etats-Unis, ce single fait aussi fort que les Beatles avec leur morceau I want to hold your hands. Les Spice Girls, ce sont cinq femmes mais également des calculettes sur pattes puisque c’est 100 millions d’albums vendus de part le monde.

Au départ, il y a un casting pour recruter cinq danseuses chanteuses pour créer un girls band face au boys band qui, à l’époque, ravagent tout dans l‘industrie musicale. Quand on a connu cette période, on en est pas toujours fier, et un jour peut-être un ou une présidente de la République fera une itinérance mémorielle dans les Fnac, ou dans les boites de nuit pour comprendre cette violence déchainée par les boys band sur une génération. Cinq filles sont donc recrutées, plus un homme, mais Marc Fauvelle préférera finalement le journalisme. Cinq femmes que l’on relooke et qui héritent d’un rôle : une jouera la métisse, l’autre la sportive, l’autre la séductrice, l’autre la petite fille et la dernière la chic.

Moins de trois secondes pour reconnaître "Wannabe"

Des stéréotypes qui vont fonctionner grâce à un vrai phénomène d’identification, au-delà de la musique et même propulser les Spice Girls comme icônes féministes. À travers Wannabe, c’est "je fais ce que je veux et je n’ai pas le temps pour les atermoiements romantiques" et le "girl power" devient un argument de vente. La suite de la carrière a été fluctuant. Un film, un pub Pepsi, un phénomène planétaire, les Spice Girls sont le souvenir d’une époque où la pop anglaise tentait le coup, et la France n'a pas tardé à leur répondre puisqu’en 1996, notre Premier ministre était Alain Juppé. Nous aussi, nous avons tenté le coup, quoi…

Les Spices Girls ont même fait l’objet d’une étude scientifique : en faisant écouter 230 chansons sorties depuis 1940 à plus de 12 000 personnes, Wannabe a été désignée comme la chanson la plus reconnaissable, en 2,3 secondes en moyenne. 2,3 secondes pour devenir riche, c'est le calcul fait par quatre Spice Girls.

Vous êtes à nouveau en ligne