Vous en parlerez aujourd'hui. Le sexe n'a plus de tabou

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, le livre "La vie sexuelle en France, enquête sans tabou".

C’est un des livres dont on parle le plus dans cette rentrée littéraire : La vie sexuelle en France, enquête sans tabouaux éditions de La Martinière. Un titre pareil, ça peut faire l'émission de Bernard de la Villardière, mais cela n’a rien à voir.
La sociologue Janine Mossuz Lavau a arpenté les chemins de France avec son magnétophone et son crayon afin de récolter les témoignages de 65 femmes et hommes sur ce sujet. Selon le journal Le Parisien, ce livre serait la preuve que l’ordre moral n’est pas du tout de retour. 

Premier constat,  la parole des Français sur le sujet est beaucoup plus libre. Il y a 17 ans, la directrice de recherche du Cnrs avait déjà écrit un livre sur le sujet et Janine Mossuz Lavau a pu constater l’évolution dans ce domaine. En gros, on parle de ses expériences plus facilement, même avec ses collègues de travail et la machine à café est devenue une nouvelle Sodome et Gomorrhe goût arabica. Selon la sociologue, les mots fellation ou sodomie ne sont plus tabous dans les conversations. Autrefois associés la plupart du temps à des pratiques amorales, voir marginales, étrangement elles seraient plus courantes qu’on ne le pense. Chose intéressante en 2018, les jeunes interrogés par la sociologue auraient moins besoin de se définir dans des schémas traditionnels comme hétérosexuel, bisexuel ou homosexuel.

Donna Summer plus forte que Rouget de Lisle !

Même chose sur les agences matrimoniales devenues des sites de rencontre. Désormais, des grandes affiches en font la publicité, certains vantent l’infidélité, d’autres l’élu, il y a des sites de rencontre communautaires, religieux ou selon les affinités politiques, qui ont vécu le face à face Wauquiez-Philippe sur France 2 jeudi 27 septembre comme un moment d’intensité érotique au-delà du plaisir, et dire que l’on s’est rencontré sur ce genre de plateforme n’est plus quelque chose d’original. Bon, il y a toujours les petites annonces du Chasseur français, à l’ancienne, où les sosies de Nicolas Hulot doivent faire fureur. Alors, est-ce à dire que nous allons changer la Marseillaise pour Donna Summer ?


Pas vraiment, puisqu’il existe encore quelques tabous au pays du marquis de Sade. Parler d’avantage de sexe, c’est vanter ses performances, et être à la hauteur est presque devenu une obligation sociale. Même chose concernant les pressions religieuses et la virginité avant le mariage ou tout simplement ceux qui ne veulent plus faire l’amour. Jeunes comme vieux, c’est l’énorme tabou, le dire c’est se confronter à une totale incompréhension. Français encore un effort, promis on sera plus discret une fois la lumière éteinte.

Vous êtes à nouveau en ligne