Vous en parlerez aujourd'hui. Le clip polémique du gouvernement pour inciter au vote lors des européennes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, ce clip pour les élections européennes qui fait parler de lui.

C’est une vidéo passée sous les radars, un clip pour inciter les Français à aller voter aux élections européennes en mai prochain. Rien de plus classique, avant chaque scrutin on mobilise. Cette vidéo diffusée sur le compte YouTube du gouvernement atteint aujourd’hui, 1,5 million de vues !

Déjà, beaucoup d’informations : le fait que le gouvernement possède une chaîne YouTube. Qui la regarde tous les jours ?  Cinq mille abonnés et plein de vidéos comme celle intitulée : Trois questions à Agnès Buzyn, où la ministre de la Santé pose à côté d’un yucca. La même plante que l’on retrouve dans une vidéo avec Bruno Le Maire, étrange. Parmi toutes ces vidéos, ce clip  intitulé Faîtes changer l’Europe, avec une musique, des images et un texte. On voit des migrants sauvés d’une traversée de la Méditerranée puis un campement avec cette phrase : Immigration, maîtriser ou subir. Puis ce sont des images de catastrophes écologiques et de cheminées d’usines tournant à plein régime et cette phrase : Climat, agir ou ignorer. Puis on passe à l’éco, avec cette phrase : Emploi, partenaires ou concurrents, d’un coup apparaît le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini puis le Premier ministre hongrois Viktor Orban et des manifestations avec cette phrase : Europe, union ou division ? Et on finit par un dernier slogan : En mai 2019, l’Europe changera, à vous de décider dans quel sens, ouijevote.fr et le logo de la République Française. Oui, pour une chaîne YouTube, on est assez loin des tutos beauté d’EnjoyPhoenix. Ce clip, qui, on peut le dire, ne restera pas dans les annales de la cinémathèque, a ses détracteurs. 

La polémique vient de la gauche et de l'extrême droite

Il ne plaît ni à gauche ni à l’extrême droite. Le sénateur socialiste Rachid Temal a exigé son retrait auprès du CSA, au motif qu’il s’agirait d’un clip de propagande pro LREM. Beaucoup dénoncent la vision caricaturale de l’immigration. À droite de la droite, c’est l’ex-ministre Thierry Mariani, qui pourrait figurer sur la liste du RN, qui lui est choqué mais bizarrement  pas sur la représentation de l’immigration. Non, c’est la manière dont on montre ses copains qui l’embête. Thierry Mariani dit : "Comme vous l’avez payé avec vos impôts, sachez apprécier ce clip gouvernemental pour les élections européennes, qui n’hésite pas à stigmatiser de manière hypocrite et sournoise Salvini et Orban. »  Quand la critique est fine, on ne s’en lasse pas. D’ailleurs Mattéo Salvini s’est également fendu d’un tweet pour se vanter d’être considéré comme un épouvantail par le gouvernement français. En reprenant la vision macroniste, nationalistes contre progressistes, le clip ne fait pas vraiment dans la finesse, les questions posées sont fermées :  "Climat, Agir ou ignorer ?" Oh, je me tâte, j’aime bien ce bras qui me pousse au milieu du torse !  Alors campagne contre l’abstention ou clip militant LREM ?  Une ambiance catastrophiste et sans yucca, a-t-on vraiment envie de connaître la fin du film ?

RADIO FRANCE

Vous êtes à nouveau en ligne