Vous en parlerez aujourd'hui. La bande-annonce du film "Les bandes de Ralph 2" revue et corrigée

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, l'opération "withewashing" de la bande-annonce du film "Les mondes de Ralph 2".

En début de semaine a été diffusée sur les réseaux sociaux la bande-annonce du prochain Disney Les mondes de Ralph 2 . Un film qui sortira en France en janvier 2019, c’est le film d’après Noël (nouveau concept) :

Une première version de cette bande-annonce avait été diffusée en juillet, dans laquelle on pouvait voir l’héroïne évoluer dans le monde d’internet et notamment dans celui de Disney avec toutes les princesses. Raiponce, Cendrillon, Arielle, etc...

Chanson "La reine des Neiges"
--'--
--'--

Rien à voir avec le sujet, c’est juste pour que vous l’ayez dans la tête. Parmi toutes ces têtes couronnées Tiana, l’héroïne de La princesse et la grenouille. Un long métrage sorti en 2009 et première princesse noire chez Disney. Rapidement, en regardant la bande-annonce, des internautes trouvent que Tiana est un peu plus blanche, que son nez est plus fin, que ses cheveux sont plus clairs. Même chose pour Pocahontas mais c’est encore plus flagrant avecTiana. Bref, nous étions en pleine opération de whitewashing ou "colorisme" chez nous. Eclaircir les peaux noires afin de soi-disant les rendre plus grand public. "Oh hey, pfff... tout de suite oh !" a d’abord répondu Disney avant d’attendre trois mois et de sortir une nouvelle bande-annonce.


Parce que c’est Disney et que c’est magique et que tout est merveilleux dans un monde où, quand même depuis le temps, nul n’est choqué de voir une souris géante porter une culotte rouge. Dans cette nouvelle bande-annonce des Mondes de Ralph 2, tout le monde a retrouvé ses traits originaux. Disney est souvent la cible de critiques en raison de clichés véhiculés, comme les accents dans la version originale du Roi Lion.
Effacer le whitewashing, une démarche saluée par de nombreuses associations qui ne comprenaient pas comment une firme comme Disney qui avait fait de Tiana un symbole pouvait retomber dans une pratique qui a longtemps été la norme à Hollywood et qui continue d’ailleurs.


Récemment on a parlé de whitewashing avec Scarlett Johanson dans l’adaptation ciné de Ghost in a shell. Dans le manga, le personnage est japonais, Johansson ne l’est pas, polémique ! Même chose dans Doctor Strange, un personnage tibétain dans la version originelle est interprété par la Britannique Tilda Swinton. Et que penser de Gérard Depardieu, dans le film L'autre Dumas ? L’écrivain était métis, ce n’est pas le cas de Depardieu. Par contre, au niveau de la surcharge pondérale on était bien, c’est déjà ça.
Imaginez un Napoléon joué par un acteur noir ? Que le rôle principal d’un film sur Marie Curie soit tenu par une actrice asiatique ? Qu’un long métrage sur le quinquennat Hollande mette en avant un acteur de gauche pour jouer Manuel Valls ? Personne n’y croirait. La crédibilité est incolore certes mais jusqu’à un certain point tout de même.

Vous êtes à nouveau en ligne