Vous en parlerez aujourd'hui. Jean-Luc Mélenchon bien placé pour le prix Humour et politique 2018

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, le choix des phrases ridicules des politiques pour l'obtention du prix du Press club humour et politique 2018.

Le prix Press club humour et politique 2018 dévoile peu à peu sa sélection. Un prix décerné par des journalistes politiques notamment.  Et c’est vrai que ces trois derniers mois, on a pris du poids tant on s’est gavé à ce niveau. Affaire Benalla, démission de Nicolas Hulot en direct pour un moment de grâce, Gérard Collomb qui prend la poudre d’escampette, un remaniement qui dure 15 jours, on a frôlé l’hyperglycémie…


Six nouvelles phrases ont été intégrées à la sélection en plus de celles de juin dernier. Par exemple, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, à propos d'Emmanuel Macron dans Le Point du 29 septembre 2017 : "Tout en lui est fascinant, son parcours, son intelligence, sa vivacité et même sa puissance physique." On a de la chance que Christophe Castaner se soit rhabillé depuis..
Edouard Philippe, Eric Ciotti, Agnès Buzyn y figurent également mais un outsider a fait son grand retour en la personne de Jean-Louis Borloo qui à Valenciennes en juin dernier n’avait pas hésité à parler des inégalités du nouveau monde de cette manière : 

VOUS EN PARLEREZ AUJOURD'HUI - borloo
--'--
--'--

On ne parle jamais assez de l’influence de l’émission Cauchemar en cuisine sur le personnel politique.
Le prix de l’humour en politique existe depuis 1988, avec une interruption entre 1997 et 2002. Il participe à ce chansonnier qui réside en chacun des Français. Quoi qu’ils fassent, les femmes et les hommes politiques prêtent à sourire. On aime la petite phrase, la réplique cinglante, le ridicule. Qui, en voyant les feuilles raturées d’Emmanuel Macron pour son allocution, n’a pas imaginé une cocotte en papier avec la liste du gouvernement ou inscrit au Typex sur la table un cœur :  "Emmanuel + Brigitte" ?

Les politiques font rire parfois

Ils savent que l’humour est une arme aux puissantes déflagrations comme Eva Joly, qui a reçu ce prix en 2010 :  "Je connais bien Dominique Strauss-Kahn, je l’ai mis en examen."  Depuis quelques temps, François Hollande a tué le match. Une sorte de Nadal-Federer à lui tout seul. Même quand il revient, il est sélectionné et notamment cette phrase au journal de 20 heures au printemps dernier : "J’aurais pu battre Emmanuel Macron mais je ne l’ai pas voulu."
Dernière chose, on peut regretter qu’il n’y est toujours pas de prix de l’humour politique sur YouTube, notamment depuis cette vidéo :  mardi 16 octobre, dans cet exercice, Jean-Luc Mélenchon a ridiculisé Norman avec ce live depuis chez lui : 

Jean-Luc Mélenchon : "Personne ne me touche"
--'--
--'--

Qui a dit que le prix du press club n’était pas moderne ? Résultat en décembre.

RADIO FRANCE
 

Vous êtes à nouveau en ligne