Vous en parlerez aujourd'hui. Déstockage sur le Roundup à Carhaix

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, du glyphosate à la vente en Bretagne.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Déstockage avant interdiction à la vente le 31 décembre 2018, faites votre stock"  Voilà l’affichette que l’on pouvait voir accolée sur l’étagère réservée au Roundup de Monsanto, à base de glyphosate, dans le Bricorama de Carhaix vendredi 12 octobre, dont l'image a circulé tout le week-end sur les réseaux sociaux. L’art de la promotion, ça ne s’improvise pas. Tout est une question de timing et de formulation, il faut ferrer le consommateur coco !

L’idée c’est de se constituer un stock de Roundup alors que ça va être interdit. C’est très utile. J’ai acheté 50 flacons de Roundup, je ne sais pas quoi en faire mais ça leur en bouche un coin, ah les rebelles !"

Le Roundup de Mosanto sera interdit pour les jardiniers amateurs à la fin de l’année. Rappelons que son composant principal, le glyphosate à été classé parmi les cancérogènes probables par le Centre international de recherche sur le cancer. Un herbicide très efficace, très puissant, qui supprime tout autour de lui, même la volonté d’inscrire son interdiction dans la loi alimentation. Les jardiniers amateurs devront s’en priver mais pas les agriculteurs, tant que l’on n'a pas trouvé d’alternative efficace. Très critiqué, il y a quand même un point positif au glyphosate. Cela crée des liens entre les générations puisque on retrouve des traces de l’herbicide chez tout le monde. 

Interdire, c'est bien, mais que faire du stock ?

La direction du Bricorama s’est fendue d’un communiqué et évoque une erreur humaine avant d’expliquer que, désormais, ce magasin proposera des produits en adéquation avec les cultures biologiques. C’est noté. Quelqu’un s’est un peu emballé et c’est tout. Une promotion pour acheter du glyphosate avant son interdiction, ça tombe bien parce que la semaine prochaine ce sera sûrement la grande promotion de l’amiante. Il parait qu’ils ont été conseillé par la même personne qui vantait les lasagnes à la viande de cheval.

En même temps, c’est vrai, que faire du stock de glyphosate qui nous reste sur les bras ? Une partie est déjà partie en Italie où le gouvernement s’en sert pour annihiler l’Europe, une autre partie a été reprise par Edouard Philippe et Emmanuel Macron. Ils ont voulu une terre gouvernementale vierge mais ont utilisé une dose trop puissante, maintenant, faut attendre que ça repousse.

Y a-t-il des alternatives au glyphosate, alors ? Et pourquoi on n’utiliserait pas le gaz moutarde ? C’est bio la moutarde. Depuis le temps qu’on, le dit, la pédagogie sauvera le monde.

Vous êtes à nouveau en ligne