Vous en parlerez aujourd'hui. Comment les Îles Tonga ont vécu sans internet pendant quinze jours

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tous les jours, Jean-Mathieu Pernin repère une info à partager, à la machine à café ou sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, les Îles Tonga, dans le Pacifique, coupées du monde pendant 15 jours suite à une panne géante d'internet.

C’est le cauchemar technologique contemporain numéro un : une panne totale du réseau internet. Fin janvier, les Îles Tonga, archipel perdu, situé au fin fond du Pacifique Sud, très isolé, avec ses 110 000 habitants, n’a plus de réseau. Le câble sous-marin qui alimente les îles en haut débit est coupé. C'est la panique.

Cela peut faire sourire mais comprenez l’effroi d’un pays entier sans internet. Qui lors d’un week-end à la campagne ne s’est pas senti mal quand l'hôte vous accueille en vous disant juste après bonjour : "Alors je vous préviens, il n'y a pas de wi-fi. Ici, on déconnecte."  Là, vous vous décomposez. Vous savez que ça va être long. Imaginez si cela dure 15 jours ? C'est la panique dans la story Instagram.

Une coupure internet peut faire basculer l'économie

Mais le premier souci après un problème de connexion internet reste l’économie. Les îles sont très dépendantes du tourisme. Les hôtels et maisons d’hôtes ne recevaient plus de réservation. Certains établissements n’ont pas reçu des confirmations de paiement.

Autre imprévu, les déclarations fiscales qui se sont perdues dans la nature. Les habitants ont tout recommencé. Plus grave, cet archipel de 170 îles communique grâce à internet. Certains habitants très reculés n'ont que ce moyen de communication. Ils n'ont donné aucune nouvelle pendant ces 15 jours. Certains malades n'ont pas été approvisonnés en médicaments. 

Les habitants, privés de haut débit, ont pu avoir quelques liaisons satellite dans des magasins de la capitale, Nuku'Alofa. De très longues files d’attente pour consulter ses mails se sont formées devant ces points de connexion.

Des réseaux sociaux à la communication réelle

Il était impossible d'aller sur Youtube, plateforme de vidéos en ligne ou sur le réseau social Facebook. Les réseaux sociaux étaient bloqués car trop gourmands en bande passante. Les habitants se sont donc retrouvés dans les bars. Ils avaient besoin de partager, de rencontrer et de discussions réelles. Les comptoirs de la capitale affichaient complets.

Après, l'histoire ne dit pas si les clients continuaient à s’apostropher par des pseudos comme sur le net. "Snoopy 400" a-t-il passé une bonne soirée avec "Day Bambou" ? On ne sait pas mais ils se sont parlé. Deux semaines de paroles et moins d’argent donnent une situation particulière, une sorte d'utopie libertaire qui se réalise grâce à un problème de réseau internet.

En 2006, le continent asiatique avait connu le même souci, mettant à plat la finance locale pendant quelques heures. Pour les Tonga, la panne a été plus longue compte tenu de son positionnement géographique. 

Finalement, cet épisode montre à quel point notre dépendance à internet est forte, puissante et parfois inquiétante. Faites le test. Combien de jours passeriez-vous sans internet ? Testez cette sorte de supplice de Tantale des temps modernes.

RADIO FRANCE

Vous êtes à nouveau en ligne