Quel sens donner à son travail ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pierre-Eric Sutter publie "Réinventer le sens de son travail". Le psychologue du travail et directeur de l'OVAT, l'Observatoire de la vie au travail, répond à vos questions.

Pierre-Eric Sutter est psychologue du travail et directeur de l'OVAT, l'Observatoire de la vie au travail. I lpublie "Réinventer le sens de son travail " aux éditions Odile Jacob et répond dans la chronique ci-dessus à vos questions.

Le travail occupe une place centrale dans la vie des
salariés français qui s'accrochent à leur travail car c'est une façon
essentielle de donner du sens à sa vie, explique Pierre-Eric Sutter, de manière
totalement subjective : pour le même travail, on va trouver des sens totalement
différents et variés, qui dépendent de la profession, de la pénibilité, de l'envie,
de l'épanouissement.

Une conception qui date de la Révolution

La vision du travail a complètement évolué à travers les
siècles et plus particulièrement lors du Siècle des Lumières. A la Révolution, le travail prend une place très centrale, place qu'elle a gardée
depuis. Les philosophes des Lumières présentent le travail comme un facteur
de libération de l'Homme par l'Homme et pour l'Homme. Le travail occupe une
place prépondérante dans nos esprits car il permet de nous déterminer par
nous-mêmes.

Les suicides au travail sont des phénomènes complexes. Très
souvent, il y a une forte identité professionnelle en jeu : des personnes
ont tendance à beaucoup investir de leur identité dans leur travail. Le travail
occupe une place centrale dans notre vie, aussi bien physiquement que
mentalement, quand on a des ennuis et qu'on les emmène dans notre lit et notre
vie non-éveillée, cela peut nous mener vers le pire.