Doit-on s'inspirer de l'Allemagne ?

Le modèle allemand est-il un mythe ou y-a-t-il des choses sur lesquelles prendre exemple ? La réponse de Guillaume Duval d'Alternatives économiques, auteur de Made in Germany, le modèle allemand au-delà des mythes, aux éditions du Seuil.

L'Allemagne est souvent citée en exemple par de nombreux
hommes politiques pourtant tout n'est pas forcément bon à prendre. "Il y
a des choses qui marchent bien en Allemagne et que l'on devrait copier comme la
cogestion allemande, mais ce qui est un mythe c'est que l'ensemble des réformes
Schröder sur le marché du travail ait aidé l'Allemagne à mieux s'en sortir
",
estime Guillaume Duval.

Le secteur des mini jobs s'est beaucoup développé en Allemagne,
mais ces personnes ne paient pas de cotisations sociales et donc n'ont pas de
retraite derrière. Le développement de ce statut va devenir très compliqué pour
les Allemands.

Différence France - Allemagne

L'industrie allemande fabrique des choses très demandées par
les pays émergents, notamment des machines. Dans le secteur, des machines et
des équipements électriques, le pays représentent 33% de l'emploi. La France est
à 8%.

Les grosses voitures sont également une spécificité
allemande.

Depuis 10 ans, l'Allemagne a bénéficié de sa démographie
déclinante, explique Guillaume Duval. "L'Allemagne est déjà dans un
vieillissement avancé et dépense 1,5 point de PIB de moins que la France pour l'éducation. Ce
déclin n'a engendré aucune pression sur l'immobilier et les prix n'ont pas
bougé depuis une quinzaine d'année.
"

La France inspire l'Allemagne

Les réformes Shröder ont développé tout un système de bas
salaires, sans protections sociales, sans conventions collectives, et Angela
Merkel commence à envisager d'instaurer des smics.

Du côté des enfants, le pays est en train de mettre en place
des crèches, des écoles qui accueillent les enfants une grande partie de la
journée.