Les 50 ans de la grange de Meslay

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

A Parçay-Meslay, à quelques kilomètres de Tours, la grange de Meslay accueille chaque année depuis 1964 les Fêtes Musicales en Touraine, un festival de musique classique créé par le célèbre pianiste russe Sviatoslav Richter.

En 1963, en visitant cette grange du XIIIe siècle, alors envahie par les bottes de foin et le matériel agricole, Sviatoslav Richter a tout de suite su qu’il allait jouer dans ce lieu atypique et y inviter les plus grands musiciens de l’époque. La grange de Meslay faisait autrefois partie d’un prieuré aujourd’hui disparu. Elle s'apparente plus à un bâtiment religieux qu'à une simple annexe agricole. En arrivant sur le site, on est accueilli par une imposante tour carrée, qui marque l'entrée du domaine, ancienne ferme fortifiée dont une grande partie des murs d'enceinte est toujours debout.

 

(La tour et le porche d'entrée du domaine vus depuis la cour © DR)

Il faut franchir le porche situé sous la tour pour découvrir au bout d’une longue pelouse la célèbre grange, aux dimensions impressionnantes. Pour le visiteur, la surprise est encore plus grande à l’intérieur. L’édifice est majestueux : long de soixante mètres, large de vingt-cinq mètres et haut de quinze mètres. Sa charpente en cœur de chêne, très spectaculaire, évoque une forêt ou une cathédrale de bois.

(Une forêt de bois accueille le visiteur à l'intérieur de la grange © DR)

Les fêtes musicales en Touraine y célèbrent cette année leurs cinquante ans jusqu'au 22 juin. Parmi les musiciens invités de cette édition 2014,  les pianistes Nelson Freire, Anne Queffelec et Boris Berezovsky. La grange de Meslay a vu passer au cours des cinquante dernières années tous les plus grands solistes classiques : pianistes, violonistes, violoncellistes, chanteurs, tous ont répondu à l’invitation de Richter. Au fil des années, la grange de Meslay est devenue un endroit mythique pour les musiciens. La pianiste Anne Queffelec s’y produira vendredi 20 juin pour la quatrième fois. Elle garde de sa première venue à la grange de Meslay en 1993 le souvenir d'un fou rire partagé avec Richter à l'issue de son concert et des encouragements qu'il lui prodigua.

 

Vous êtes à nouveau en ligne