Une journée mondiale du baiser : chaste ou sensuel, il ne fait pas l'unanimité partout

Tous les jours cet été, franceinfo et la Rédaction internationale de Radio France vous font découvrir une journée mondiale. Une cause, un animal, une pratique à travers le monde... Lundi, c'est la journée du baiser. Et pourtant, le baiser est persona non grata dans de nombreux endroits du globe.

Ce sont les Britanniques qui dans les années 1990 ont voulu dédier une journée au baiser. Parce qu’embrasser, c’est bon pour la santé ! Chaste sur la joue, sensuel sur les lèvres, à fond avec la langue : quelle que soit sa forme, le baiser stimule notre système immunitaire, stabilise notre rythme cardiaque et améliore notre bien-être.

À lui tout seul le "french kiss" est même une vraie séance de sport. Saviez-vous qu’il fait travailler plus de 30 muscles différents et vous permet d’échanger jusqu’à un milliard de bactéries avec votre partenaire ?

Le baiser interdit, réprimé, censuré... 

Et pourtant le baiser est persona non grata dans de nombreux endroits du globe. Au Mozambique, les tribus Tongha le considèrent comme un acte bestial, dégoûtant. Au Pakistan, on peut mourir pour un baiser : en mai dernier, deux femmes ont été assassinées par leur père et leur frère pour avoir été embrassées par un homme.

En Russie, le baiser entre hommes est lui, banni de l’espace public depuis 2013. Adieu l’embrassade fraternelle et socialiste de Brejnev qui saluait ses homologues sur la bouche. Les députés ont jugé que cette pratique encourageait les tendances homosexuelles.

Au Japon et en Chine, c’est culturel : même entre parents et enfants, vous ne verrez qu’exceptionnellement des étreintes et baisers. En Inde, enfin, il a fallu attendre 2012 pour que la censure autorise un "french kiss" dans les films de Bollywood.

Le baiser à l'épreuve du coronavirus 

Au cinéma d’ailleurs : catastrophe ! Le coronavirus est passé par là... Les belles scènes sensuelles avec la langue vont-elles devenir une espèce en voie de disparition ? À Hollywood, les tournages ont repris dans des conditions d’hygiène extrêmement strictes avec médecin sur le plateau, test préalable et prise de température. Pourtant ça coince toujours du côté des assurances, qui refusent de couvrir le risque Covid-19.

De là à ce que les producteurs adaptent leur scénario il n’y a qu’un pas... Souvenez-vous des années 1920 ! Quand une porte se fermait, ça voulait dire que derrière se déroulait une scène d’amour.

Le chiffre du jour, c’est celui du baiser le plus long, enregistré au Guinness des Records. Debout lèvres contre lèvres, on ne triche pas ! Ce baiser a duré très précisément 58 heures, 35 minutes, 58 secondes.

C’était en 2013 à Pattaya en Thaïlande, à l’occasion de la Saint-Valentin. Record à battre !

Vous êtes à nouveau en ligne