Tunisie : la large victoire d'Ennahda, le parti islamiste modéré

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Aujourd'hui, nous prendrons la direction de la Tunisie qui a vécu hier ses premières élections depuis la chute du président Ben Ali il y a 9 mois. Nous irons ensuite au Pérou où des indiens refusent tout contact avec la civilisation occidentale. Enfin, nous terminerons au Japon où une affaire d'escroquerie peu banale tourne au règlement de compte dans une société mondialement connue, Olympus.

Tunisie

Les premiers résultats des élections constituantes tunisiennes commencent à tomber : ils semblent donner un avantage aux candidats du parti Ennahda (Renaissance). C'est en tout cas ce que les responsables de cette formation islamiste réputée modérée ont annoncé.

Pérou

Aujourd’hui nous parlerons de ces indiens qui dans la région amazonienne, près de la frontière brésilienne, refusent le contact avec la civilisation occidentale.
_ Et quand ce contact a lieu, et bien le drame n’est jamais loin. Comme il y a 10 jours, lorsqu’un garde forestier a été blessé.

Japon

Une affaire d'escroquerie peu banale.
Olympus, le fabricant d'appareils photo et d'imagerie médicale, vient de débarquer son patron britannique, jugé inapte à s'intégrer à la culture japonaise et à celle du groupe. Michael Woodford affirme lui qu'il a perdu son poste après avoir mis au jour d'étranges opérations financières.
Aujourd'hui, le FBI ouvre une enquête sur le versement de 1,2 milliard de dollars a d’énigmatiques conseillers. Ces derniers pourraient être liés à la pègre japonaise.

Vous êtes à nouveau en ligne