Norvège : le Nobel de la paix récompensera-t-il le printemps arabe ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Direction les Etats-Unis, pour évoquer la disparition de Steve Jobs. L'emblématique patron d'Apple est mort la nuit dernière à l'âge de 56 ans. Il souffrait d'un cancer depuis 2004. Direction ensuite la Norvège pour la remise du prix Nobel de la paix demain. Enfin, nous prendrons la route du Caucase du Sud où Nicolas Sakozy vient d'arriver pour une visite à Erevan de deux jours.

États-Unis

L'aventure Apple a débuté dans un garage en 1976. Une succes-story hors-du-commun. Les succès se sont multipliés. Des innovations révolutionnaires, comme le macintosh et ensuite la série des Ipod, Iphone et Ipad. Steve Jobs était sans conteste un visionnaire de génie. Doublé aussi d'un véritable sens des affaires. Ce qui lui a valu sa formidable réussite.

Norvège

Direction la Norvège. A la mi-journée, le prix Nobel de littérature a été remis à un poète suédois. Demain, ce sera le prix Nobel de la Paix, souvent considéré comme le prix le plus prestigieux au monde.
Le nom du lauréat 2011 sera annoncé demain à 11 heures. Il succédera au dissident chinois Liu Xiaobo, vainqueur l'an dernier et toujours emprisonné par le pouvoir chinois.
La Chine avait été furieuse du choix du comité Nobel, où en est-on un an après ?

Arménie

L'occasion de s'intéresser au Haut-Karabakh, région qui faisait partie de l’Azerbaïdjan à l’époque soviétique. Mais sa population, à majorité arménienne, a choisi l’indépendance. Cela a donné lieu à une guerre, causant 30.000 morts.
C'est dans cette région où il avait joué les médiateurs en 2008 pour mettre fin à la guerre entre la Russie et la Georgie que le président français vient d'arriver pour une visite éclair de moins de deux jours.

Vous êtes à nouveau en ligne