Le site du World Trade Center : un haut lieu touristique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Etats-Unis

New York se prépare à commémorer les 10 ans des attentats du 11 septembre, et à rendre hommage aux 3 mille victimes.

Dix ans après le drame, le site du World Trade Center est devenu le haut lieu touristique de New York …
Un mémorial sera inauguré à la place des tours jumelles…à coté de la plus haute tour des Etats-Unis en cours de finition.

Le site de Ground Zero, lui, est toujours un chantier.
Ce n’est plus la zone de guerre des premières années - il a fallu deux ans pour déblayer les décombres - mais cela reste d’abord un chantier colossal et désormais un lieu touristique incontournable.
Sur le site, on peut y trouver tout le bisness des souvenirs, les magazines photos sur « la tragédie », et il faut tout de même le souligner, des lieux historiques et chargés d’émotion , à commencer par la chapelle Saint Paul, face au WTC.
_ Le mémorial sera accessible à partir de lundi sur réservation.
En attendant des bénévoles proposent de faire le tour du site, ils expliquent leur vie depuis 10 ans.

Mais alors que les Etats-Unis se débattent aujourd’hui dans une crise financière mondiale, ce déballage en énerve certains.

Afghanistan

10 ans après les attentats du 11 septembre, la vie politique afghane s'articule encore souvent autour de fractures ethniques, le pays reste le théâtre de l'ingérence de ses voisins et des grandes puissances. Près de 140.000 soldats étrangers sont encore sur place.
_ 10 ans de présence étrangère qui laisse des traces.

La majorité des Afghans ne sait pas ce qu’est le 11 septembre, où très vaguement. Certains disent que c’est "quelque chose que Ben Laden a fait", mais même ça, ils ne sont pas très sûrs, et on entend rapidement les théories du complot. Donc beaucoup d’Afghans ne savent pas pourquoi les soldats américains et de l’OTAN sont déployés dans leur pays.

Et quand on leur demande de tirer un bilan de ces dix dernières années, la réponse est quasi unanime : la sécurité est très mauvaise et ils sont très mécontents.

Peu d’Afghans évoquent les progrès en terme de développement. Parce que même si la communauté internationale aurait pu faire mieux, il y a un certain nombre d’amélioration concrète : des routes ont été construites, plus de maisons ont l’électricité, les hôpitaux, cliniques et autres centres de soins ont été multipliés par 4.
_ Mais au final, les Afghans n’y accordent pas plus d’importance que cela parce qu’ils se focalisent sur la sécurité.

A quoi s’attendent les Afghans, une fois que les étrangers auront quitté le pays ?

Ils sont pour la plupart extrêmement pessimistes et assez fatalistes.
D’abord, ils n’ont pas confiance dans leur gouvernement. Il apparaît comme trop faible pour pouvoir diriger le pays seul. Beaucoup d’Afghans s’attendent à des conflits politiques entre le gouvernement et les anciens chefs de guerre.
Outre l’instabilité politique, à l’unanimité, la population s’attend à une détérioration de la sécurité.

Côte d’Ivoire

A Abidjan capitale économique ivoirienne, la rue "princesse" est une institution..Une sorte de Pigalle local, rendez-vous des noctambules et des prostituées. Pourtant les bulldozers ont rasé tous les établissements. Aucun ne respectait les règles d'urbanisme. Une destruction qui a provoqué un tollé dans la ville..
_ Un mois après, une première discothèque a rouvert ses portes..

Vous êtes à nouveau en ligne