Israël : les priorités de Benjamin Netanyahu

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En Israël, après les législatives d'hier, Le Likoud-Beïtenou du Premier ministre Benjamin Netanyahu reste la première force politique du pays mais il est en net recul. Son parti, allié avec les ultra-nationalistes, est arrivé en tête mais avec 31 sièges contre 42 sur 120 dans le Parlement sortant.

Benjamin Netanyahu va donc devoir composer pour gouverner.
Il semble qu'il ait compris le message des électeurs. Sa priorité sera pour les
questions économiques et sociales, la baisse du prix des logements et changer
la façon du gouverner.

Benjamin Netanyahu semble s'être inspiré du programme de
Yaïr Lapid, le centriste qui a décroché 19 sièges au gouvernement et a défendu
les classes moyennes.

Jordanie

Plus de deux millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour
renouveler leur parlement, sur fond de protestation sociale et politique. Ces
élections sont particulières car convoquées après la dissolution du Parlement
le 4 octobre 2012.

Le roi Abdallâh II fait face depuis maintenant deux ans, et
dans le contexte des révolutions arabes, à des mouvements de protestation sans
précédent. Des mouvements que le jeune souverain peine à juguler.

Il y a d'un côté des manifestations politiques qui demandent
plus de réformes constitutionnelles et de l'autre, des manifestations sociales
contre la cherté de la vie. Des pressions que le roi de Jordanie a gérées jusqu'à
présent en changeant plusieurs fois de Premier ministre cinq en deux ans.

Mexique

Un nouvel espoir judiciaire pour Florence Cassez, incarcérée
depuis sept ans au Mexique. La Cour suprême du pays doit se prononcer ce soir
sur une proposition d'annulation de sa condamnation à 60 ans de prison pour
enlèvements.

C'est la juge, Olga Sanchez Cordero, qui va proposer cette
annulation en s'appuyant sur les irrégularités constatées dans la procédure
depuis l'arrestation de Florence Cassez en décembre 2005. Thierry Lazaro,
député du Nord, la région d'origine de Florence Cassez, est membre du comité de
soutien et reste modérément optimiste.

Vous êtes à nouveau en ligne