Il y a un an le président Ben Ali était chassé du pouvoir

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Demain plusieurs dirigeants arabes seront présents à Tunis pour célébrer le premier anniversaire de la chute de l'ancien dictateur.

L'ancien président tunisien Ben Ali, sa femme et deux de
ses enfants sont exilés en Arabie Saoudite depuis un an. Ils ne sont
pas considérés dans ce pays comme des réfugiés politiques mais comme les
invités du
royaume saoudien. Ben Ali, que l'on disait très malade il y a un an, se
porte
bien et croit pouvoir un jour retourner en Tunisie.

Mais l'avènement de la démocratie n'a pas
réglé tous les problèmes en Tunisie. Le
président Moncef Marzouki a  réclamé du temps et a justifié
l'alliance avec le  parti Ennahda que les élections ont porté à la tête du gouvernement. L'arrivée au pouvoir des islamistes après les élections
d'octobre dernier inquiète une partie de la société.

Kazakhstan

Les élections législatives anticipées auront lieu dimanche au
Kazakhstan. Cette ancienne république soviétique d'Asie centrale n'a jamais
connu de scrutin libre depuis son indépendance en 1991. Avec la victoire annoncée du parti de l'autocrate Noursoultan
Nazarbaïev, le résultat est connu
d'avance.

Cependant dans l'ouest du pays qui concentre l'essentiel des
réserves pétrolières, la contestation monte contre les conditions de vie
misérables. Il y a un mois, une émeute a fait 17 morts dans la ville de Janaozen
et l'état d'urgence a été décrété.

Vous êtes à nouveau en ligne