Brésil : les telenovelas, miroir de la société ?

C'est un phénomène incontournable au Brésil. Créées dans les années 50, les telenovelas captivent chaque soir plusieurs millions de téléspectateurs. Mais ces feuilletons romancés ne sont pas que des histoires à l'eau de rose et pour être encore plus proches des Brésiliens, les telenovelas tentent désormais de s'adapter aux évolutions de la société.

 Trente points d'audiences, près de deux millions de téléspectateurs chaque jour. A la différence des soap-opéras américains les telenovelas ne sont pas extensibles éternellement. Em familia  par exemple comporte 170 épisodes diffusés sur six mois. Afin que les spectateurs puissent s'identifier aux personnages, les scénaristes veillent à répartir ces derniers en différentes catégories sociales. Ces feuilletons sont également une manière de faire accepter à la population certaines évolutions de la société, comme le mariage gay, autorisé l'année dernière.

 

Combien, le Picasso ? 31 millions de dollars

(Oeuvres présentées chez Christie's © Radio France Charlotte Alix)

Le marché de l'art se porte bien, très bien même. La semaine dernière, à New York, les enchères de printemps ont démarré sur les chapeaux de roue. La maison Christie's a vendu un tableau de Claude Monet 27 millions de dollars, et Sotheby's s'est débarrassé d'un Picasso à plus de 31 millions de dollars.

Si l'impressionnisme et l'art moderne font toujours recette, c'est surtout l'art contemporain qui fait tourner les têtes et les portefeuilles actuellement. 

Chine : la dramatique pollution des sols

C'est l'une des conséquences de l'urbanisation galopante. En Chine, les deux tiers des déchets issus de la construction et de la consommation ne sont pas incinérés, mais enterrés. Un procédé qui contamine à la fois les sols, les nappes phréatiques et la chaîne alimentaire.

Plomb des batteries, mercure des ampoules, fluor des climatiseurs... on estime qu'en Chine, 20% des terres arables sont polluées par les métaux lourds. Un problème qui sera abordé dans une conférence mondiale à Rome le 19 septembre 2014.

Vous êtes à nouveau en ligne