Jean-Hervé Lorenzi et les nouveaux défis économiques

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans "Un monde de violence", l’économiste Jean-Hervé Lorenzi n’est pas très optimiste quant à l’avenir de la planète et de l’économie mondiale sur les quinze prochaines années.

Les années 1990 ont permis à Francis Fukuyama d'annoncer la fin de l'histoire. Les années 2000 ont montré combien il était illusoire d'imaginer un monde pacifié, sans conflits, sans forces obscures dont on ne mesure jamais, avant qu'elles n'apparaissent, les terribles conséquences. A vrai dire, la troisième mondialisation a dessiné les contours de ce qui est tout sauf un "village global", en réalité un monde privé de mode d'emploi, qui court éteindre un incendie après l'autre sans jamais en voir la fin.

UN MONDE D'IDEES / Jean-Hervé Lorenzi décrit de nouvelles contraintes économiques
--'--
--'--
 

Six contraintes majeures vont désormais déterminer la trajectoire de l'économie mondiale. Trois nouvelles, le vieillissement de la population, la panne du progrès technique, la rareté de l'épargne. Et trois déjà à l'oeuvre, l'explosion des inégalités, le transfert massif d'activités d'un bout à l'autre du monde et la financiarisation sans limites de l'économie. Telles des plaques tectoniques, ces pressions vont attiser les foyers de nouvelles ruptures qui ne préviendront pas, ni sur leur date, ni sur leur intensité.

Un monde de violence , de Jean-Hervé Lorenzi, est publié chez Eyrolles

UN MONDE D'IDEES / Les solutions de Jean-Hervé Lorenzi
--'--
--'--