En Allemagne, Annalena Baerbock désignée candidate des Verts se verrait bien chancelière après Angela Merkel

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Grünen, les écologistes allemands, se réunissent à partir de vendredi à Berlin pour désigner leur candidate aux élections législatives du 26 septembre. Annalena Baerbock, qui sera choisie, veut incarner le renouveau.

Annalena Baerbock a des arguments pour le dire et compte en faire une force pour devenir chancelière à la place de la chancelière. À 40 ans tout juste, cette juriste de formation est la plus jeune candidate à la chancellerie dans l'Histoire de l'Allemagne.

Annalena Baerbock est adroite et rapide en politique, d'abord élue locale dans le Land du Brandebourg près de Berlin, en 2009, puis députée au Bundetag, en 2013, réélue en 2017. Ancienne gymnaste, elle aime la compétition, les défis : elle est triplement médaillée au championnat d'Allemagne de trampoline. L'écologiste a donc réussi à se faufiler pour mener les Grünen et devenir une candidate crédible et appréciée, si bien qu'outre-Rhin, on parle d'Annalena-mania.

Ses adversaires ne veulent pas se laisser faire

Face à la candidate des Verts, deux principaux adversaires : Olaf Scholz du SPD, actuel vice-chancelier dans la grande coalition entre les socio-démocrates et les conservateurs, et surtout Armin Laschet pour l'alliance CDU-CSU. Ces deux sexagénaires, experts de la politique mais peu charismatique, se disputent la course en tête dans les sondages avec les Verts. 

Les chrétien-démocrates se sont relancés dans la campagne depuis leur nette victoire lors des élections régionales en Saxe-Anhalt. Un scrutin qui a montré le recul du parti d'extrême droite en ex-Allemagne de l'Est et qui a mis en exergue les difficultés pour les Verts à s'imposer au delà de l'ancien Mur. Le chômage, l'immigration et la sécurité préoccupent plus les habitants de l'Est que le réchauffements climatique. Les conservateurs profitent de cette dynamique et veulent faire des Verts le parti de l'interdiction, notamment sur les transports. Annalena Baerbock répond en voulant incarner le parti de l'incitation : le train plutôt que l'avion, par exemple.

A-t-elle des chances de gagner ? Difficile de dire si le sort lui sera favorable, les élections sont encore loin. Annalena Baerbock chancelière, personne ne peut le dire, mais les Verts au gouvernement, c'est presque certain, avec les scores présentés dans les sondages. En Allemagne, un parti ne gouverne pas seul. Les Verts dans une coalition... Mais avec qui ? Le SPD, les socio-démocrate et l'extrême gauche, comme dans les années Schroeder, ou avec la CDU-CSU ? Les Verts avec les conservateurs, ce serait inédit au niveau fédéral en Allemagne. Dans tous les cas, dans l'après-Merkel il y aura du (et des) nouveaux.

Vous êtes à nouveau en ligne