Cannes, un festival de palmes. Mai 68 : sur la Croisette, "les meneurs sont Godard, Truffaut, Berri"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour célébrer les 70 ans du festival de Cannes, chaque jour sur franceinfo, Thierry Frémaux, le délégué général du festival, raconte ces épisodes et ces palmes qui ont marqué l’histoire de la Croisette. Ce mardi, un festival avorté en plein mai 68, Cannes incarne son époque.

En plein mai 68 et la vague de contestations qui embrase le pays, le festival de Cannes est interrompu. Pour franceinfo, Thierry Frémaux revient sur les bagarres qui ont éclaté après la révocation d'Henri Langlois, le fondateur de la Cinémathèque française, sur "la légende" d'un Godard pendu au rideau pour empêcher la projection d'un film "en solidarité avec les protestataires" et sur ce festival qui n'a tenu que neuf jours.

"Les meneurs c'est Jean-Luc Godard, François Truffaut, Claude Berri, explique l'actuel délégué général du festival de Cannes au micro de Thierry Fiorile. Ces jeunes cinéastes sont aussi des hommes de leur époque qui considèrent qu'on n'a pas à se désintéresser pendant 15 jours, à force de films, de cocktails et de robes de soirée, de ce qu'il se passe dans le pays." Pour Thierry Frémaux, cet épisode montre que le festival a, "jusqu'à aujourd'hui, incarné son époque".

Le 18 mai 1968, des contestataires dont les réalisateurs François Truffaut, Claude Berri et Jean-Luc Godard montent sur scène pour empêcher la projection de \"Peppermint frappé\", de Carlos Saura. Ce dernier et Godard s\'accrochent même aux rideaux, en vain : la projection a eu lieu.
Le 18 mai 1968, des contestataires dont les réalisateurs François Truffaut, Claude Berri et Jean-Luc Godard montent sur scène pour empêcher la projection de "Peppermint frappé", de Carlos Saura. Ce dernier et Godard s'accrochent même aux rideaux, en vain : la projection a eu lieu. (EFE)

Rétrospective des événements de mai 68 à Cannes (document France 3) :

De La Grande bouffe à Ken Loach, en passant par les grands moments du cinéma italien, les films audacieux et les années à scandale, chaque jour, en attendant la cérémonie d'ouverture du 70ème festival de Cannes, franceinfo raconte ces palmes qui ont marqué l'histoire du festival avec son délégué général, Thierry Frémaux, et Thierry Fiorile, spécialiste du cinéma à franceinfo. Chacun des 35 épisodes s'articule autour d’une thématique.

Vous êtes à nouveau en ligne