Cannes, un festival de palmes. "L’émergence de la génération de cinéastes roumains fait partie des grands événements de ces dernières années"

Pour célébrer les 70 ans du festival de Cannes, Thierry Frémaux, le délégué général du festival, raconte sur franceinfo ces événements qui ont marqué la Croisette. Ce lundi, le réalisateur Cristian Mungiu, sacré à Cannes en 2007 avec "4 mois, 3 semaines, 2 jours".

En 2007, le film du Roumain Cristian Mungiu, 4 mois, 3 semaines, 2 jours, reçoit la palme d'or à Cannes. C'est l'occasion pour Thierry Frémaux d'évoquer sur franceinfo la place des cinéastes roumains aujourd'hui. 

Réécoutez la chronique "Cannes, un festival de palmes" de Thierry Fiorile
--'--
--'--

"L'émergence de cette génération fait partie des grands événements de ces dernières années, assure le délégué général du festival qui souligne que ces réalisateurs sont "tous très amis", comme Cristian Mungiu, Corneliu Porumboiu ou Cristi Puiu. "Chaque année, on découvre qu'il y a, derrière ceux qui sont devenus les têtes d'affiche de ce cinéma-là, que la relève est prête. Ils font des films pas très chers. Peut-être que ceci explique cela, si j'ose dire, ils sont obligés d'être plus dans l'imaginatif." 

Cannes a servi à faire reconnaître cette génération

Pour Thierry Frémaux, le festival de Cannes a joué un rôle dans cette notoriété du cinéma roumain : "La Roumanie a une belle génération de cinéastes mais souffre d’un manque de salles. Cannes a aussi servi à faire reconnaître cette génération de cinéastes dans son propre pays et à leur permettre de s'épanouir, pas seulement comme réalisateurs, comme auteurs, mais également comme professionnels du cinéma. C’est le cas de Cristian Mungiu qui produit de jeunes cinéastes roumains."

Le délégué général du festival se souvient de l'arrivée de Cristian Mungiu, "cet homme au visage poupin", sur la Croisette avec son équipe : "Ils sont arrivés à Cannes dans une grande timidité, surpris eux-mêmes d'être là. Depuis, ils gagnent tout."

De La Grande bouffe à Ken Loach, en passant par les grands moments du cinéma italien, les films audacieux et les années à scandale, chaque jour, en attendant la cérémonie d'ouverture du 70e festival de Cannes, franceinfo raconte ces palmes qui ont marqué l'histoire du festival avec son délégué général, Thierry Frémaux, et Thierry Fiorile, spécialiste du cinéma à franceinfo. Chacun des 35 épisodes s'articule autour d’une thématique.