Un été en Souchon. "J’veux pas qu’tu t’en ailles" par Michel Jonasz (1977)

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alain Souchon a voulu parler aujourd’hui d’un ami dont l’ascension a été parallèle à la sienne dans les années 70, Michel Jonasz.  

J’veux pas qu’tu t’en ailles de Michel Jonasz : un grand succès, d’abord ; un grand classique, ensuite. Une chanson qui compte parmi les symboles d’une carrière. Évidemment si on parle de Michel Jonasz à Alain Souchon, ce sera des souvenirs de camaraderie, d’amitié, de connivence entre deux artistes qui, au début des années 70, vont compter parmi les incarnations de ce que l’on appelle alors "la nouvelle chanson française".

>> Les extraits musicaux dans cette chronique

Michel Jonasz, J'veux pas qu'tu t'en ailles, 1977

Michel Jonasz, Super nana, 1974

Michel Jonasz, Super nana, 1974

Michel Jonasz, Lac Balaton, 1975

Michel Jonasz, La FM qui s'est spécialisée funky, 1985

Michel Jonasz, La Boîte de jazz, 1985

Michel Jonasz, J'veux pas qu'tu t'en ailles, 1977

Vous pouvez suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. Vous pouvez également retrouver sur le site de franceinfo notre chronique des week-ends de septembre à début juillet, Ces chansons qui font l'actu.