Un été en Souchon "Au bois de mon cœur" par Georges Brassens (1957)

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alain Souchon appartient à une génération pour qui "le bon maître" a été d’une influence décisive et suscitait des passions et des désordres qui ne sont pas encore éteints aujourd’hui.

Au Bois de mon cœur de Georges Brassens est sorti à l’automne 1957, à la fois sur le cinquième 33 tours de Georges Brassens et dans le film Porte des Lilas de René, dans lequel il chante et incarne son seul rôle de fiction au cinéma. A l’époque, Alain Souchon n’a que treize. C’est plus tard qu’il découvre Georges Brassens.

Les extraits musicaux dans cette chronique :

Georges Brassens, Au bois de mon cœur, 1957

Georges Brassens, Le Nombril des femmes d'agent, 1953

Georges Brassens, Marinette, 1956

Georges Brassens, Gastibelza, 1955 

Georges Brassens, Germaine Tourangelle, 1960

Georges Brassens, Hécatombe, 1955

Georges Brassens, Hécatombe, 1955

Georges Brassens, Au bois de mon cœur, 1957

Vous pouvez suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. Vous pouvez également retrouver sur le site de franceinfo notre chronique des week-ends de septembre à début juillet, Ces chansons qui font l'actu.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et France Info.

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.