Transportez-moi vers le futur. À bord de l’avion de demain. 6/6

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Gérard Feldzer nous présente des moteurs et des énergies du futur pour l’aviation et l’espace. Et un vélo électrique à gagner d’une valeur de 2.500 euros. 

"Le cœur d’un avion est son moteur, mais le pilote est son âme" , disait Saint-Exupéry.

Safran, un des leaders mondiaux des moteurs d’avions, a commencé par construire des motos, puis s’est développé en absorbant des noms prestigieux comme Hispano et Bugatti et très récemment Zodiac, une grande famille d’innovateurs. 

Aujourd’hui on a amélioré d’un facteur 5 la consommation de carburant par passager au kilomètre. 

Stephane Cueille, directeur de l’innovation du groupe Safra

Le bruit a diminué de moitié en moins de 30 ans. Concernant les consommations, on arrive aujourd’hui à approcher les deux litres aux 100 kilomètres par passager sur un Airbus A350 dans certaines conditions. Et ce n’est pas fini ! Safran travaille sur le retour des moteurs à l’hélice, appelés «"Open Rotor", encore plus performants. Une autre innovation serait de placer une quinzaine de moteurs électriques répartis le long des ailes d’avion. 

Probablement, dans le futur, on aura des usages de l’aviation que nous n’avons pas aujourd’hui : de plus courtes distances, plus personnalisées, probablement plus autonomes, c’est-à-dire sans pilote.

Stéphane Cueille, directeur de l’innovation du groupe Safran

L’avion automatique, un vaste débat 

Les gens vont s’habituer de plus en plus à être dans des systèmes autonomes au sol et petit à petit ça deviendra acceptable en vol avec un seul pilote à minima et peut-être un jour sans. 

Stephane Cueille, directeur de l’innovation du groupe Safran

En tous les cas, ce n’est pas pour tout de suite car les dizaines de milliers d’avions livrés dans un futur proche se pilotent à deux et sont prévus pour durer près de 30 ans. En attendant, l’électricité, notamment fournie par une pile à combustible placée en soute, est à l’étude pour, entre autres, rouler sans polluer et en silence. 

Il y a des gains importants d’économie de carburant, en moyenne 3% du total de la mission.

Stephane Cueille, directeur de l’innovation du groupe Safran

En attendant, France Info vous permet de gagner un vélo électrique Gitane, offert par Futura Mobility. Pour jouer, CLIQUEZ ICI répondez à la question suivante : 

Quelle est la consommation de carburant par passager, à bord d’un Airbus A350 ?

A/ 2 litres aux 100 km,

B/ 4 litres aux 100 km,

C/ 6 litres aux 100 km

Bonne chance et bon vol !

Vous êtes à nouveau en ligne