Transportez-moi. Les startup de l'automobile

Demain dimanche 14 octobre s’achève la 120e édition du Mondial de l’Auto à Paris. Les acteurs de l’automobile sont en quête perpétuelle d’innovation. C’est un véritable levier de croissance tant pour les géants que pour les startup.

Les grands groupes collaborent de plus en plus avec les startup. En France, on en dénombre plus de 10.000 et selon une étude réalisée en 2017 par La French Tech, près de 83% des PDG de grandes entreprises françaises soutiennent massivement les relations avec les startup. C’est le cas notamment de Jean Dominique Sénard, président du groupe Michelin, fabricant de pneumatiques.

Les grands groupes misent sur les startup

Comme nous l’enseigne la morale du "Lion et du Rat", on a bien souvent besoin d’un plus petit que soi. Avec ses 10 millions de clients quotidiens, le géant ferroviaire français SNCF développe plusieurs programmes en collaboration avec les startup.  Et ça ne concerne pas uniquement le ferroviaire puisque le groupe a entre autres investi près de 28 millions d’euros dans OuiCar, un service de location entre particuliers.

Les startup sont les têtes chercheuses de la mobilité de demain

Guillaume Pépy, président de la SNCF

Stan, le robot voiturier 

Ainsi les idées des startup permettent de répondre aux problématiques et aux demandes actuelles dans le secteur de l’automobile, comme la problématique du stationnement aux abords des aéroports. Le trafic aérien mondial est en constante augmentation et près de 16 milliards de passagers sont attendus en 2050.

Pour permettre aux voyageurs de stationner en toute tranquillité, et aux aéroports d’optimiser les places de parking, la startup Stanley Robotics a développé "Stan" un robot voiturier. Le concept est simple : après avoir réservé votre place de parking, déposez votre voiture dans un box. Stan se chargera de la stationner pour vous ! 

15 minutes à peu près pour chercher une place, tourner, se garer et revenir à pied là où avec notre système c’est vraiment deux minutes maximum. Ces robots sont capables de garer 50% de voitures en plus dans l’espace de parking

Stéphane Evanno, cofondateur de Stanley Robotics

Séquence coup de coeur pour SafetyNex

La séquence coup de coeur de la semaine est pour un système embarqué qui permettrait de limiter les accidents de la route. Il s’agit de SafetyNex, une intelligence artificielle développée par la startup Nexyad. Elle analyse le comportement du conducteur jusqu’à 20 fois par seconde et évalue les risques de sa conduite afin d’alerter en cas de nécessité.

Ce système ferait baisser de plus de 20% les accidents, ce qui intéresse particulièrement les compagnies d’assurances qui doivent consacrer un pourcentage de leur chiffre d’affaires à la prévention. C’est donc pour elles une sorte de bonus-malus beaucoup plus intelligent puisqu’il n’attend pas le sinistre pour distinguer les bons et les mauvais conducteurs. 

La séquence insolite : Robocar, la voiture de course autonome 

La séquence insolite de la semaine est pour une voiture de course qui roule sans pilote ! Il s’agit de la Robocar de Roborace. Cet été, ce bolide électrique est devenu la première voiture de course autonome à participer à Goodwood Festival of Speed, la célèbre course de côte.

Vous êtes à nouveau en ligne