Transportez-moi. Les nouvelles machines agricoles au SIMA

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Lorsqu’on parle agriculture, on parle forcément de matériel agricole. Parallèlement au Salon international de l’agriculture qui s’est déroulé porte de Versailles à Paris, s’est tenu à Villepinte le SIMA, le Salon international du machinisme agricole. Tour d’horizon des nouveautés.

Les machines agricoles sont de plus en plus sophistiquées et connectées. En France, c’est un secteur qui emploie plus de 60 000 personnes, pour un chiffre d’affaires de plus de cinq milliards d’euros. De plus, les technologies contribuent au confort et à l’efficacité. De plus en plus de tracteurs ont un pilote automatique avec une précision et une optimisation des trajets, ce qui soulage d’autant l’agriculteur.

Les drones et les robots au service des agriculteurs

Concernant les drones volants, l’agriculture est de loin le premier marché, mais il y a aussi des robots électriques intelligents et vertueux du point de vue de l’environnement comme des désherbeurs électriques.

Des drones diffusent des pesticides au dessus d\'un champ.
Des drones diffusent des pesticides au dessus d'un champ. (STR / AFP)

Couper les mauvaises herbes ou les traiter en évitant les épandages pour certaines cultures, c’est aussi anticiper la réduction sinon l’interdiction des produits phytosanitaires comme le glyphosate. D’autres robots permettent de travailler dans des endroits réputés inaccessibles.

Les tracteurs écolos

La plupart des tracteurs roulent encore au diesel aujourd’hui. Compte tenu de la puissance nécessaire au fonctionnement de ces machines, des batteries électriques ne suffisent pas, donc la solution en attendant la pile à combustible alimentée en hydrogène, c’est d’utiliser du biogaz produit directement à la ferme avec les déchets agricoles. L'entreprise New Holland s’est par ailleurs tournée vers cette énergie plus respectueuse envers l’environnement.

Le métam-sodium est utilisé dans la culture de la mâche.
Le métam-sodium est utilisé dans la culture de la mâche. (MAXPPP)

La protection des sols

Il n’en reste pas moins que les tracteurs pèsent lourd et tassent les sols, c’est pourquoi Michelin propose une solution de pression des pneus adaptée au sol pour, d’une part, maintenir l’adhérence et d’autre part, limiter les tassements.

Paysage de terres agricoles dans le Val d\'Amour dans le Jura, en octobre 2017.
Paysage de terres agricoles dans le Val d'Amour dans le Jura, en octobre 2017. (MAXPPP)

Une autre conséquence du tassement des sols et surtout de l’usage des pesticides, c’est la disparition des vers de terre qui sont à la terre ce que ce sont les abeilles pour la pollinisation. Ce sont de véritables usines à engrais qui produisent 40 à 100 tonnes de déjections pleines de nutriments par hectare, tandis que les galeries qu’ils creusent facilitent le ruissellement et le cheminement des racines. D’ailleurs certains agriculteurs renoncent au labourage.

Les vedettes du salon de l’agriculture : les animaux d’élevage

Comme tous les ans, les vedettes de ce salon sont les animaux d’élevage. Rappelons que les heureux propriétaires de tracteurs ne sont que 30 millions dans le monde face aux 300 millions qui travaillent en traction animale et plus d’un milliard qui travaillent la terre à la main. Pour ces derniers, les nations unies encouragent l’utilisation des animaux de trait, qui allègent le paysan, produisent du lait et du fumier, un engrais naturel et présentent d’indénombrables avantages.

Un vache au Salon de l\'agriculture à Paris, le 22 février. 
Un vache au Salon de l'agriculture à Paris, le 22 février.  (THOMAS PONTILLON / FRANCE-INFO)

Chaque région a son mode de traction animale comme l’emblématique zébu de Madagascar. Par ailleurs les camélidés, qu’ils soient chameaux ou lamas, font vivre encore 400 millions de personnes dans le monde, sans compter que le lait de chamelle a des qualités bien supérieures au lait de vache : il est plus léger et hypoallergène. En France, la traction animale devient tendance, que ce soit pour l’agriculture biologique, le ramassage scolaire, ou les travaux municipaux, et l’âne que l’on redécouvre, fait souvent partie de la famille de l’agriculteur.

La séquence insolite de la semaine : les courses de tracteurs

La séquence insolite de la semaine concerne des courses de tracteurs et même des concerts de tracteurs. Il s’agit plus précisément de tracteurs-tondeuses pour les lesquels existent des championnats du monde et même une course façon 24 heures du Mans. Le vainqueur repart même avec un dindon vivant. Il existe même des agriculteurs qui se servent de leurs tracteurs comme métronome ou batterie.

Course de tracteurs tondeuses en Suisse, en 2018.
Course de tracteurs tondeuses en Suisse, en 2018. (FABRICE COFFRINI / AFP)

Vous êtes à nouveau en ligne