Transportez-moi. La fête nationale

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Demain, dimanche 14 juillet 2019, aura lieu le traditionnel défilé de la fête nationale. L’occasion de se souvenir du débarquement il y a 75 ans sur les plages normandes, une armada qui a réussi en grande partie grâce au renseignement et à l’anticipation.

Demain dimanche, aura lieu le traditionnel défilé du 14 juillet. L’occasion de se souvenir du débarquement il y a 75 ans en Normandie. Des chars ont débarqué sur les plages normandes et ces chars, précise Philippe Boulanger, géographe, spécialiste des questions de défense et de sécurité, sont toujours utiles aujourd'hui, car connectés et en contact permanent avec les PC opérationnels. De même que les autres armes comme l’aviation, et même les fantassins, éventuellement munis de mini drones.

Le défilé du 14-juillet 2018 sur les Champs-Elysées à Paris. 
Le défilé du 14-juillet 2018 sur les Champs-Elysées à Paris.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Les véhicules ont beau être de plus en plus sophistiqués, le renseignement a toujours été primordial avant d’engager une bataille, souligne le général Alexandre d'Andoque de Sériège, directeur du musée de l’Armée. Demain, on verra défiler des blindés, des avions, mais il y a également des armes plus ou moins secrètes, on annonce des canons au laser, capables de détruire les satellites d’observations, des torpilles à super cavitation filant sous l’eau à 500 km/h. Ou encore des drones hypersoniques volant à plus de 5 000 km/h, ou des drones de la taille d’une mouche avec caméra.

Des hommes et des femmes qui marchent au pas au son des musiques militaires, est que cela a un sens aujourd'hui ? Pour Philippe Boulanger, géographe, cela tient plus de la tradition que de l’opérationnel dans cette marche au pas. Demain, près de 4200 hommes et femmes défileront sur les Champs Élysées, mais malheureusement encore très peu de femmes. Il y a encore des progrès à faire, notamment dans le personnel navigant ou à haut commandement. Pour l'amirale Anne de Mazieux, c'est une question primordiale et pour laquelle elle se bat afin de faire augmenter cette minorité.

Des militaires français et allemands, de la brigade franco-allemande de Müllheim (Allemagne), répétant leur pas pour le défilé du 14-Juillet, le 2 juillet 2019 à Meyenheim (Haut-Rhin).
Des militaires français et allemands, de la brigade franco-allemande de Müllheim (Allemagne), répétant leur pas pour le défilé du 14-Juillet, le 2 juillet 2019 à Meyenheim (Haut-Rhin). (PATRICK HERTZOG / AFP)

Concernant le coup de coeur de la semaine, il s'agit du système de renseignement ancestral mais qui a fait ses preuves : les pigeons voyageurs. Les colombophiles perpétuent une vielle tradition apparue il y a 6000 ans car la Bible elle-même parle de ses pigeons messagers. Pendant la guerre de 1914, un pigeon voyageur nommé "Le vaillant" fut décoré à l’ordre de la Nation pour avoir franchi les lignes ennemies, malgré les fumées toxiques, sauvant ainsi par son message un fort et ses soldats. 

En France c’est plus de 500 000 pigeons voyageurs, chaque weekend de beau temps, qui traversent la France de part en part, dont certains participent à des concours de vitesse. Ils sont capables de parcourir 800 km à 80km/h, des athlètes choyés par leurs éleveurs.

Des soldats britanniques envoient un pigeon voyageur, dans le sud de l\'Angleterre, en 1914.
Des soldats britanniques envoient un pigeon voyageur, dans le sud de l'Angleterre, en 1914. (FPG / HULTON ARCHIVE / GETTY IMAGES)

Vous êtes à nouveau en ligne