Manèges et parcs d'attraction

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Vendredi prochain, en avance sur les fêtes de fin d'année, la grande roue qui fêtera ses 20 ans d'existence, s'installera à nouveau sur la place de la Concorde à Paris. Une occasion pour Gérard Feldzer dans "Transportez-moi", de nous parler des manèges et des parcs d'attraction.

C'est en 1900
à l'occasion de l'exposition universelle que la grande
roue s'est installée à Paris, la plus grande du monde, avec ses 100 mètres de hauteur.

Marcel Campion,
forain depuis 60 ans, installe chaque année cette roue
démontable la plus grande du monde, moins haute que les grandes roues fixes
comme à Londres, mais qui demande beaucoup plus de technologies. "Pour
monter ma grande roue, il me fallait trois semaines avec 28 personnes et 15
semi-remorques, aujourd'hui, avec  les
nouvelles technologies, il me faut 5 jours à 4 personnes et moitié moins de
semi- remorques!"
Marcel
Campion surveille de près les quelques 35.000
fêtes foraines qui ont lieu chaque année. Un Français sur trois y passant en moyenne une journée
par an. "Si je devais compter le nombre de
personnes que j'ai transportées dans mes manèges, cela équivaudrait probablement
à la moitié de la planète!"

Il regrette
d'ailleurs qu'à l'inverse de grandes villes comme Londres, qui accueille dans sa
grande roue plus de 3,5 millions de visiteurs pour la plus grande joie
des touristes, on ne puisse pas faire la même chose à Paris.

Cette
activité qui comprend les parcs d'attractions fait vivre en Europe environ 500.000
personnes, et la France possède une grande diversité de parcs, comme le Futuroscope,
une réussite dans un département -la Vienne- à priori non touristique. Dominique Hummel, son président, explique
que ce succès est dû à un ensemble intégré qui comprend outre le parc, une
technopole. Le tout faisant vivre beaucoup de monde. "Pour
durer, il faut appliquer la règle des 10-20-60 :  10% d'investissements sur le chiffre d'affaire
chaque année, soit 10 millions d'euros, pour renouveler 20% des attractions et
ainsi faire revenir 60% des visiteurs."

Il faut
également investir dans des attractions innovantes, c'est ainsi que Luc Besson
a trouvé là un nouveau moyen d'expression, lorsqu'il a scénarisé l'attraction phare
de du FuturoscopeArthur et les minimoys . "Nous avons joint le talent de Luc Besson à notre expérience technique, et le résultat de la 4D est saisissant, car il s'agit de faire communiquer le public avec l'image " souligne Dominique Hummel.

Luc besson continue
l'aventure avec l'Europa Park à Fribourg en Allemagne, qui accueille chaque
année plus de 4,5 millions de visiteurs. Le parc investit 25 millions d'euros dans cette nouvelle attraction, et toujours
avec la collaboration de Luc Besson. "Lorsque
je vois ces 400 enfants avec des rêves plein les yeux, c'est la plus belle
récompense qu'on puisse imaginer pour un réalisateur
 ".

Ecouter l'interview de Luc Besson

Les manèges
se situent entre le rêve et l'imaginaire, et ce rêve peut devenir réalité comme
pour Jérôme Giacomoni et Matthieu Gobbi, nés le même jour de la même année, diplômés
en même temps de la plus prestigieuse des écoles d'ingénieur : Polytechnique.
Ils auraient pu faire une carrière dans l'industrie ou la banque...ils ont choisi
de faire de leur passion –le ballon- leur métier ! C'est ainsi
qu'ils ont créé la société Aérophile ** qui emmène des passagers en
ballon captif en France (Paris, Chantilly, Disney, Futuroscope..) et dans le
monde  entier.

"Nous
sommes présents dans des endroits aussi magiques que le temple d'Angkor, et
sommes aujourd'hui devenu le plus grand transporteur au monde de passagers en
ballon
 " ajoute Jérome Giacomoni.

Bonus

La fête
foraine
est une vieille tradition, la foire du trône anciennement foire aux
épices, créée il y a plus de mille ans draine plus de 5 millions de visiteurs en
6 semaines ! Elle proposait à ceux qui n'en avaient pas les moyens de
posséder durant un tour de manège : un cheval, un vélo ou une voiture
selon l'époque. On trouvera
ainsi plus de vélocipèdes ou d'automobiles sur les manèges que sur les routes au
début du siècle dernier.

 Les Montagnes
russes
(en russe : "Montagnes américaines", en anglais
"roller coaster"). Le concept
vient des courses de luges sur des collines spécialement aménagées notamment à
Saint-Pétersbourg (au XVIIIe siècle). On dit qu'un membre de la famille du Tsar
demanda à ce que l'on change la conception des installations afin de pouvoir
profiter des pentes tout au long de l'année. Des roues ont été ajoutées, et la
première montagne russe était née. (Premier looping 1846)

Depuis les records en tout genre n'en
finissent pas de se créer (240 km/h à Abou Dhabi, 2,5 km au Japon...) Il existe même
aussi un record de personnes nues sur une montagne russe : Ainsi  à Adventure Island, 102 personnes
nues ont effectué ce tour de manège mais ce fut pour une bonne cause : la
lutte contre le cancer du sein.  L'organisatrice
Tracy Jones 
déclara "nous tenons à vous remercier massivement vous tous et
vous toutes, qui avaient été assez courageux pour vous mettre nus et permettre
ainsi de récolter plus de 27.000 euros pour cette
cause vitale."

Les accidents
On compte plus
de 2.200 montagnes russes dans le monde entier. Les accidents sont extrêmement
rares. Sur le milliard de personnes transportées en 50 ans dans le monde, on ne déplore que 7 accidents...un record dans le monde des transports !

Les
manèges

Les premiers
carrousels ont été conçus autour de vrais animaux attachés au bout d'une corde
et tournant autour d'un piquet. L'utilisation d'animaux de bât pour des moulins
remonte aux débuts de l'agriculture. Mais les traces d'une utilisation de
loisir n'apparaissent que sous l'empire byzantin. Avec la
révolution des machines à vapeur, les chevaux furent remplacés par des
reproductions en bois puis d'autres matériaux.

***Les parcs de loisirs

  • * L'origine des
    parcs de loisirs est ancienne, puisque le premier au monde est créé par Robert
    II d'Artois, en France, à la fin du XIIIe siècle. Ses caractéristiques sont
    très proches de celles des parcs actuels : château tournant, ponts qui
    s'effondrent, jardins paysagers, animaux, etc. La Révolution
    française apporte un changement d'esprit et un nouveau mode de vie. La société
    est alors à la recherche de distractions neuves et inédites. 1795 marque la
    véritable nouveauté avec le Tivoli de Paris, d'une superficie de 8 hectares, il
    disparaît sous des lotissements en 1827. Cette tradition parisienne se poursuit
    en France avec l'ouverture en 1903 du Lunapark à la Porte Maillot, fermé en

    1. La spéculation foncière évince progressivement de la capitale des
      équipements de cette nature, consommateurs de terrain.*

En fait,
c'est dans les pays nordiques que perdure la tradition. Ainsi, le parc de
Tivoli
fondé le 15 août 1843 à Copenhague, a
reçu depuis son ouverture plus de 260 millions de visiteurs !.
C'est le plus vieux parc au monde encore en activité , et certaines de ses
attractions sont de véritables monuments historiques.

Dans les années 80, on assiste à une véritable explosion des
parcs à thème sur le sol français. Aujourd'hui,
les trois quarts des parcs européens se situent au Bénélux,en Grande-Bretagne
et en Allemagne. En France, depuis l'arrivée notamment du Parc Astérix, du Futuroscope
et de Disneyland Paris, les Français, traditionnellement peu consommateurs de
parcs de loisirs, rattrapent leur retard.

Cette activité, malgré la crise économique ne faiblit pas et est créatrice d'emplois. C'est aussi peut-être du au fait que les gens partent moins en vacances et privilégient les loisirs de proximité. D'ailleurs Disney voit sa proportion de clientèle française augmenter.  

Vous êtes à nouveau en ligne