Le rush de Noël

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Pour les achats de fêtes de fin d'année, on se presse de moins en moins dans les magasins et de plus en plus en plus vers les sites de e-commerce qui se retrouvent alors en plein rush...et les livraisons qui vont avec.

En ce moment même, cent kilos de foie gras,  sept cents kilos de dinde et autant de chocolats sont commandés chaque minute par les trente cinq millions de Français qui achètent sur internet ! Rien que sur Amazon, un des leaders dans ce domaine, un million de produits dont deux cent mille jouets sont commandés chaque jour et cela a des conséquences sur les livraisons et les moyens de transports. Chez Fedex par exemple, tout le monde est sur le pont au mois de décembre. « Nous transportons chaque jour plus de 10,5 millions de colis sur notre réseau. Pendant la période des fêtes de fin d’année, nous nous attendons à dépasser les 22,5 millions de colis à travers le réseau mondial » affirme Julien Ducoup, le directeur Général du hub de Fedex à Roissy-Charles de Gaulle. Un chiffre faramineux qui, cumulé sur le mois de décembre, ne fait pas moins de cent millions de colis transportés pendant le mois par les 650 avions de Fedex, une flotte qui en fait d’ailleurs la deuxième compagnie aérienne au Monde. Et pour faire face à ce qu’ils appellent « la peak season » tout le personnel est mobilisé. «  Nous faisons un appel au sein de l’entreprise pour que toutes les personnes qui travaillent dans les fonctions administratives, les ingénieurs, le marketing ou la communication puissent intervenir aux côtés de leurs collègues qui sont dans les opérations pour trier les colis. Et en plus de ça, nous avons recours cette année à 50.000 emplois saisonniers dans le monde pour couvrir la peak season » précise en effet Julien Ducoup.

 

 

La Poste met également en place un autre service qui officie pendant cinq semaines : le secrétariat du Père Noël. Une tradition vieille de 52 ans pendant laquelle 60 secrétaires lisent le million de lettres et les deux cent mille mails qu’envoient au Père Noël les enfants, mais aussi des adultes qui se prêtent au jeu! Pour lui écrire, rien de plus simple, il suffit de faire figurer le nom du Père Noël sur l’enveloppe et la lettre est même gratuite.

(© Flickr/CC/Anne-Christelle)

Des lettres qui recèlent de richesses comme l’explique Sarah Pocquet, la responsable du secrétariat du Père Noël : « On a des enfants qui sont de vrais poètes, on a de beaux dessins, des sucettes, des cadeaux et on a même reçu un colis de carottes pour les rennes !». Et certains enfants demandent même au Père Noël s’il existe vraiment.

Alors pour les sceptiques, nous avons tenté une « explication scientifique » à la livraison, en une nuit, des 300.000 tonnes de jouets. Selon l’institut de la statistique, 300 millions d’enfants vont recevoir des cadeaux à Noël. Le Père Noël devra donc emmener 300.000 tonnes de jouets dans plus d’un million de mètres cubes. Et en supposant qu’un renne volant emporte plus de charge qu’un renne normal, il faudrait un million de rennes pour tirer un traineau de 600 kilomètres de long, ce qui fait un attelage de plus de 2000 kilomètres ! Et pour livrer tout le monde en une nuit, le Père Noël doit voler à 1.300 kilomètres par seconde, il a donc un millième de seconde environ pour se garer, descendre et remonter la cheminée en ayant trouvé le bon cadeau ! Et même si le père Noel dispose d’une nuit de 30 heures car il vole vers l’Ouest pour attraper les fuseaux horaires, cela fait quand même 800 visites par seconde… Alors pour l’aider, Amazon et Google se sont lancés dans la livraison de colis par drones, même si pour le moment, ce projet se limite à des zones non urbaines. 

(© CC/Flickr/jamesrobinson66)

Rédaction en collaboration avec Charlotte Peyronnet