Toute dernière fois. Le dernier album de Jacques Brel

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout l'été, nous revenons sur ces moments où l'histoire s'achève. Lundi, le dernier album de Jacques Brel  : "Les Marquises", un album au ton forcément très particulier.

Les photographes sont sur les dents. Brel est à Paris ! Depuis quelques années, ses apparitions publiques sont rarissimes. Il n’a rien enregistré de nouveau depuis L’Homme de la Mancha, l’album de la comédie musicale qui l’a conduit, une dernière fois, sur scène, à Bruxelles, puis à Paris. Les rumeurs vont bon train. S’il se cache aux Marquises depuis 1974, c’est qu’il a quelque chose à cacher. On parle d’une maladie grave. Le mot "cancer" est lancé dans quelques rédactions parisiennes. Quand Brel est annoncé à Paris en septembre 1977 pour enregistrer un nouvel album, c’est une grande surprise pour beaucoup. Les chansons sont répétées rue de Verneuil chez Juliette Greco avec le fidèle Gérard Jouannest au piano. Les séances d'enregistrement débutent le 5 septembre 1977 avenue Hoche, dans le studio B des studios Barclay, à 8h du matin. Brel est fatigué.

Jacques Brel est atteint d'un cancer

Son cancer des poumons diagnostiqué trois ans plus tard l’a affaibli. Une seule prise par chanson suffit. Elles le seront avec un orchestre. C’est presque un album live. Le disque sort en novembre de la même année. C’est un évènement. Et il emporte une adhésion immédiate. L"actualité, c'est le retour de Jacques Brel :

Le présentateur : "Nous venons d'écouter l'une de ses nouvelles chansons, "Vieillir'. Elle est extraite du 33 tours que Jacques Brel est venu enregistrer très discrétement il y a quelques semaines à Paris. Un disque qui sera mis en vente dès demain dans toute la France et nul doute, Sophie Dumoulin, on va se l'arracher."

Sophie Dumoulin : "On va s'arracher cette pochette bleue qui représente simplement un ciel bleu avec quelques nuages et le mot 'Brel'. On va se l'arracher et on aura raison car c'est non seulement le plus beau Brel que l'on ait reçu et c'est probablement le plus beau disque de chansons que nous ayions jamais entendu."

Un album sublime où la mort est partout. La pochette bien sûr, ce ciel comme un au-delà sublime, mais aussi les chansons,  La Ville s’endormait , ou Vieillir , mais aussi de la légèreté comme dans Les remparts de Varsovie . Et l’album qui se clôt sur Les Marquises  et ces paroles  "Veux-tu que je dise, Gémir n'est pas de mise, Aux Marquises…" Et sans jamais gémir, Brel nous laisse seuls, orphelins de sa voix. En juillet 1978, trop malade pour rester aux Marquises, il revient à Paris. Il mourra le 9 octobre 1978, à quarante-neuf ans.

Vous êtes à nouveau en ligne