Tout et son contraire. Stéphane de Groodt : "On ne comprend pas toujours ce que je dis"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Comédien, révélé par ses sketchs à la télévision, Stéphane de Groodt est l'invité de Philippe Vandel dans "Tout et son contraire".

Comédien, auteur du livre Voyages en Absurdie qui s'est vendu à plus de 600 000 exemplaires, créateur de la série File dans ta chambre sur France 2, Stéphane de Groodt est un touche-à-tout. Le grand public l’a découvert dans l’émission Le supplément sur Canal+ .

Stéphane de Groodt est à l’affiche de la nouvelle saison Kaboul Kitchen qui démarre lundi 20 février sur Canal+. Cette série française, le comédien ne la suit pas à la télévision et il n’a même pas souhaité visionné les deux premières saisons avant de jouer dans Kaboul Kitchen"Quand je suis arrivé sur la série j’étais comme un jeune fiancé qui allait découvrir sa promise. C’est pour ça que je voulais arriver vierge au mariage" explique-t-il.


Homme d'instinct

Stéphane de Groodt est un ancien dyslexique et ce handicap, il en a fait un moteur pour faire rire autour de lui. Quand il a commencé ses chroniques humoristiques, il raconte que tout le monde ne comprenait pas toujours ses jeux de mots complexes. Il dit d’ailleurs ne pas être un homme de lettres mais un homme de mots : "Un homme de lettres, ça sous-entend un homme de culture, ça pourrait être un intellectuel alors que je suis tout sauf un intellectuel et un homme de culture. Je suis un homme d’instinct. Je découvre les choses."

 Avant d’être comédien, Stéphane de Groodt a été pilote de course professionnel, mais avant de conduire sa première voiture, il avait déjà acheté toute la panoplie du pilote : "Je suis un comédien dans l’âme donc j’ai acheté le déguisement du pilote de course en me disant que j'allais essayer de chercher le rôle du pilote. Je me suis entraîné avant dans ma baignoire avec ma combinaison et mon casque pour être dans la même position qu’un pilote de Formule 1" s'amuse-t-il.

J'ai cassé ma tirelire pour m'acheter un casque qui le jour de ma première course auto n'était plus homologué

Stéphane de Groodt

Tout et son contraire


Vous êtes à nouveau en ligne