Tout et son contraire. Mathieu Madenian: "Écrire dans Charlie Hebdo, c'est ma façon de parler à Charb dans l'au-delà"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Mathieu Madenian est humoriste, son deuxième spectacle "En état d'urgence" est en prolongation à l'Apollo théâtre, à Paris. Il vient aussi de publier un livre et a accepté de répondre aux questions de Philippe Vandel dans "Tout et son contraire".

Mathieu Madenian apparaît tous les jours en duo avec Thomas VDB, dans AcTualiTy sur France 2 . Il est aussi auteur de one-man-show. Son spectacle En état d'urgence est actuellement visible à l'Apollo théâtre à Paris. Tout récemment, Mathieu Madenian a également publié le livre Allez tous vous faire enculer aux éditions First. Interrogé sur ce titre provocateur, l'humoriste lance :  "Il y a une façon de dire des gros mots: l'art du gros mot. D'ailleurs s'insulter, je crois que c'est un progrès. Ca permet d'éviter de s'entretuer tout de suite".

1000 petites choses du quotidien qui l'insupportent

L'idée de ce titre lui serait venue d'une conversation avec les deux co-auteurs du livre, Stéphane Ribeiro et Christelle Parlanti. "Une après-midi, on racontait tout ce qui nous énervait chez les gens, chez nous et dans le monde en général, relate-t-il avant de poursuivre : "On s'est dit si on en faisait un livre ? Mais ce livre ne vaudra que si la maison d'édition accepte ce titre".

Dans cet ouvrage, Mathieu Madenian critique à tout va : "Les réveils qui sonnent, mais aussi ceux qui ne sonnent pas", "Les gens qui disent lol au lieu de rire" et il dénonce l'argument selon lequel les footballeurs seraient trop bien payés.

Les footballeurs sont les seuls milliardaires que je vois transpirer.

Mathieu Madenian, humoriste

Tout et son contraire

Et il ajoute même que c'est : "Un des rares métiers où l'employé gagne plus que le patron, et c'est bien!"

Dans cet entretien, on apprend que Mathieu Madenian est diplomé en criminologie et qu'il se passionne pour les tueurs en série. Il raconte aussi qu'Aznavour, dont il se moque dans l'un de ses sketchs, est venu le voir en spectacle : "Quand il est passé dans les loges, avant le spectacle, j'avais la pression, raconte-t-il. Il est revenu après. Tout le monde avait ri. Et là il me dit: j'ai rien entendu parce que j'ai laissé mon appareil auditif dans le sud de la France, mais je reviendrai parce que ça a l'air marrant."

La faille derrière l'humoriste

Matthieu Madenian l'affirme: "Si j'étais bien dans ma peau, je ne ferais pas ce métier". L'artiste détaille : "Ce n'est pas naturel de monter sur scène tous les soirs devant 300 ou 400 personnes et de se mettre en danger". Pour autant, il évite de trop chercher ce qui ne va pas chez lui. Après la tuerie de Charlie Hebdo, beaucoup lui ont conseillé d'avoir recours à un psychologue. Matthieu Madenian est en effet un rescapé du 7 janvier; il était censé assister à la funeste conférence de rédaction, mais il a eu un empêchement. Après cet épisode, il a refusé d'être suivi par un thérapeuthe : "Je préfère monter sur scène et que les gens payent pour m'écouter", plaisante-t-il.

Son spectacle, En état d'urgence, se termine d'ailleurs sur un clin d'oeil à la rédaction de Charlie Hebdo, avec laquelle il continue de travailler. Chaque semaine, il rédige ainsi une carte postale. " À l'époque, dans ma tête, j'écrivais cette carte postale à Charb, parce qu'il m'appellait toujours après, pour me dire que c'était marrant, se souvient-il, avant de résumer: cette carte postale, c'est un moyen de continuer à lui parler".

Matthieu Madenian assure d'ailleurs que ce rituel n'a rien de macabre : " Le positif c'est qu'il continue à vivre, parce que ses livres se vendent, j'en ai encore acheté un et ça me permet de continuer à me dire qu'on est toujours pote. Et l'humoriste de conclure : "Il ne croyait pas en Dieu, mais j'espère qu'il s'est planté et qu'il lit mes publications".

Vous êtes à nouveau en ligne