Stéphane Guillon : "Je me suis pris peut-être trop pour un justicier"

Humoriste qu’on a pu voir à la télévision aux côtés de Thierry Ardisson et Stéphane Bern ou à la radio dans la matinale de France Inter.

Stéphane Guillon sort aujourd’hui « tout est normal » un recueil de ses chroniques qu’il rédigeait pour Libération.

Un livre dans lequel il tape autant à gauche qu’à droite !

Stéphane Guillon revient également dans cette série d’entretien sur son éviction de la matinale de France Inter jusqu’à la manifestation qui s’était tenue devant la maison de la radio pour le soutenir lui et Didier Porte, licencié également de la station publique.

Il nous apprend d’ailleurs que c’est la première manifestation à laquelle il assiste, l’humoriste préférant s’indigner dans ses sketches !

Stéphane Guillon a l’impression que l’extrême gauche a moins d’humour que l’extrême droite !
--'--
--'--
Stéphane Guillon dit avoir un peu dérapé dans une ou deux chroniques.
--'--
--'--
Stéphane Guillon répond à ce qu'il s'est dit sur lui dans la presse.
--'--
--'--
 

Vous êtes à nouveau en ligne