Pierre Ménès : "Être malade comme je l’ai été, c’est l’école de l’humiliation"

Pierre Ménès,  journaliste sportif.  Figure du Canal Football Club le dimanche soir sur Canal+. Il est l’invité de Philippe Vandel dans Tout et son contraire. 

Pierre Ménès est le journaliste sportif français le plus connu, et aussi le mieux payé. Il fait aussi de la publicité pour des paris en ligne ou un équipementier auto. On l’a même vu déguisé en chat.

"Physiquement, je suis à 50% de mes moyens"

Pierre Ménès est revenu sur Canal+ le 2 avril 2017. Il avait disparu des écrans à la rentrée. Il a même failli disparaître tout court. Le 12 décembre dernier, il a subi une double greffe du rein et du foie, sinon il était condamné. Il raconte tout cela dans Deuxième mi-temps (éditions Kero). Parfois avec des mots crus. En tout cas, Pierre Ménès est revenu de loin. "Être malade comme j’ai été malade, c’est l’école de l’humiliation, tu te retrouves greffé dans un lit d’hôpital, en réanimation, des perfusions de partout, des cathéters de partout. On vient te laver tous les matins à 8h, tu grelotes dans ton lit. Tu n’es plus rien !", raconte le journaliste. Aujourd'hui, cinq mois après l'opération, il dit qu'il va "aussi bien que possible". Physiquement, je suis à 50% de mes moyens, explique-t-il. Je retourne au stade, je me déplace, je bosse, ça va."

Toujours la dent aussi dure

Pierre Ménès est encore à ce jour en rééducation. Il a la voix plus posée mais il a toujours la dent aussi dure. Il trouvait que les arbitres français étaient nuls, il a changé. Maintenant il trouve que tous les arbitres européens sont nuls ! Il est toujours furieux après Le Temps, le journal suisse, qui a écrit : "Le consultant football de Canal+ s’est élevé au rang de people en incarnant une certaine idée de la beaufitude franchouillarde". Réaction de Ménès : "C'est un gros papier de merde truffé de fausses infos." En même temps, lui-même avait déclaré en mars : "Je n'ai pas changé, je suis toujours aussi con." Faudrait savoir. En avril dernier, dans une émission de télé, il a attaqué Laurent Ruquier. Il explique pourquoi il n'aime pas l'animateur : "Il a fait des vannes insupportables, à l’époque, quand j’étais un peu plus gros. Il a montré une photo de moi et de Guy Carlier et il a dit si vous voyez ces deux personnes, ne prenez pas l’ascenseur avec elle."

Le tennis, son sport favori !

Dans son livre Pierre Ménès livre une confidence étonnante, il explique que son sport favori est le tennis et va même plus loin en déclarant qu’il n’a qu’une seule idole,  c’est Roger Federer. "Quand Roger Federer a gagné son 18ème grand chelem à Melbourne, ça m’a fait un bien. Plein de gens sur les réseaux sociaux ont comparé ma résurrection avec celle de Roger Federer" raconte-t-il