"Les amants parallèles", de Vincent Delerm

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Vincent Delerm, chanteur, auteur-compositeur, il a également écrit des pièces de théâtre, des livres pour enfants, et publié des photographies. Il s'est fait connaître en 2002 avec ses chansons sur Fanny Ardant ou les filles de 1973. Il a obtenu la victoire de la musique en 2003 dans la catégorie révélation. Il revient avec son quatrième album en studio : Les amants parallèles.

Vincent Delerm a attendu cinq ans avant de sortir son nouvel
album. "Il y a des moments où l'on sent que l'on gagne des vies et que l'on
pourra faire le suivant tranquillement. De temps en temps, il y a des albums
moins éclairés, mais j'ai fait un spectacle qui a fonctionné. Il y a un côté
un peu casino.
"

Pour ce disque, Vincent Delerm voulait vraiment "que
l'on soit sur une histoire d'amour et qu'il n'y ait pas d'autre événement que l'évolution
de la relation entre deux personnes. Sur cette histoire, je voulais que
les personnes qui écoutent se place d'un côté ou de l'autre de la barrière.
"

Les concerts

Vincent Delerm est très à l'aise sur scène. C'est un
spectacle total, avec de la musique, mais aussi parfois des projections, des
courts métrages, et c'est souvent très drôle.

Un spectacle qui surprend parfois les gens. Il y en a même qui
sont très agréablement surpris car au départ ils allaient le voir à reculons.
Ce qui parait étrange, parce que si on n'apprécie pas un artiste, on ne va pas à
son concert.

"Après le spectacle, il y a presque systématiquement
quelqu'un qui vient en disant, en fait je pensais que j'aller m'emmerder mais
finalement c'était sympa. A la première tournée, on se dit que c'est normal,
mais cela continue même après.
"

Autrefois, les tournées servaient à faire vendre des
disques, désormais c'est l'inverse : avec le piratage, les albums servent
presque à la promo des concerts. Et c'est presque mieux dans ce sens, parce que
sur scène, on ne peut pas tricher. 

Vous êtes à nouveau en ligne